Actualités

ON présente la CloudPrime, fabriquée à partir d’émissions de carbone !

Partager
Poste Le 16 septembre 2022 par Luc Beurnaux

La marque de sport suisse ON présente la première chaussure fabriquée à partir d’émissions de carbone, baptisée Cloudprime.

Il s’agit d’un évènement marquant dans le cheminement de On, qui s’éloigne des ressources pétrolières en créant un nouveau matériau en mousse appelé CleanCloud™, fabriqué à partir d’émissions de carbone comme matière première. ON est la première entreprise de l’industrie de la chaussure à explorer les émissions de carbone comme matière première principale pour la semelle intermédiaire d’une chaussure, en particulier la mousse EVA (éthylène-acétate de vinyle), qui pourrait également être utilisée dans d’autres parties et produits de la chaussure à l’avenir.

Capturer le carbone, plutôt que l’émettre…

CleanCloud™ est le résultat d’un partenariat pionnier au niveau de la chaîne d’approvisionnement avec certaines des entreprises les plus innovantes en matière de biochimie, de procédés et de matériaux, dont LanzaTech, Borealis et Technip Energies. LanzaTech utilise une combinaison de génie génétique de pointe, de biotechnologie de pointe, d’intelligence artificielle et d’innovations en génie mécanique et chimique pour fabriquer des produits chimiques à l’aide d’un processus qui absorbe le carbone résiduel plutôt que de l’émettre. « Aujourd’hui, nous poursuivons notre quête pour montrer au monde que le carbone recyclé est une ressource et non un passif », déclare Jennifer Holmgren, PDG de LanzaTech. « Au fur et à mesure que nous convertissons de plus en plus la pollution en produits que nous utilisons dans notre vie quotidienne, nous réduirons la nécessité d’extraire davantage de carbone du sol ! Le partenariat entre On, Borealis, Technip et LanzaTech changera la façon dont le monde pense à l’approvisionnement en carbone, nous permettant d’infléchir la courbe du carbone, de garder notre ciel bleu et de créer un avenir durable pour tous. »

Comment ça marche ?

Voici comment cela fonctionne : la technologie de LanzaTech capture le monoxyde de carbone émis par des sources industrielles telles que les aciéries avant qu’il ne soit rejeté dans l’atmosphère. Une fois capturées, ces émissions entrent dans un processus de fermentation breveté. Grâce à des bactéries spécialement sélectionnées et présentes dans la nature, le gaz riche en carbone fermente naturellement et est converti en éthanol. Ce processus de fermentation naturelle est similaire à celui de la production conventionnelle d’alcool – comme par exemple, le brassage de la bière. L’éthanol est ensuite déshydraté pour créer de l’éthylène par Technip Energies, qui est ensuite polymérisé par Borealis pour devenir de l’EVA (éthylène vinyle acétate) sous forme de petits granules de plastique solides – le matériau polyvalent et léger avec lequel On commence à travailler pour créer une mousse performante pour les chaussures.

Aller toujours plus loin en matière de développement durable

L’ambition d’On est d’apporter la technologie CleanCloudTM au plus grand nombre de consommateurs possible dans un avenir proche. « Nous pensons que On peut être un acteur du changement positif en permettant et en accélérant la mise à l’échelle de technologies durables telles que CleanCloud™ », déclare Caspar Coppetti, co fondateur de la marque.

Animé par le même esprit d’innovation durable, On collabore avec la start-up circulaire Novoloop sur la semelle extérieure CleanCloudTM, en utilisant le premier TPU chimiquement upcyclé au monde, issu de déchets plastiques post-consommation. La semelle extérieure a été soumise à des tests rigoureux en laboratoire et auprès des athlètes, répondant à des spécifications comparables à celles des TPU d’origine fossile avec une réduction significative de l’empreinte carbone. Pour la tige, On collabore avec la jeune start-up française Fairbrics pour créer un textile à base de polyester fabriqué à partir d’émissions de carbone.

X