Trimag

Le Fil d'actu Trimag!

Twitter: MAGTRIMAG

Alpe d’Huez – Kramer et Deckers imposent leur loi

IMG_4479

L’Allemand Christian Kramer et la Belge Tine Deckers sont les lauréats de la 12e édition du triathlon de l’Alpe d’Huez. Une première pour les deux triathlètes étrangers. Le jeune Kévin Rundstadler (Monaco), troisième de la course, est le seul français sur le podium cette année.

Une météo agréable, un parcours exceptionnel avec 3 cols sublimes au programme, un plateau de grande qualité chez les hommes comme chez les femmes, un public nombreux et passionné, tous les ingrédients étaient réunis cette année encore pour faire de cette 12e édition du triathlon longue distance de l’Alpe d’Huez un bel événement sportif. Pour bon nombre des 1100 participants engagés, l’épreuve est bien souvent l’épilogue d’une longue préparation commencée plusieurs mois en amont. Le défi d’une saison en somme.

Cette année, c’est dans une eau mesurée à un peu plus de 15 degrés que les concurrents se sont élancés sur les coups de 9h30. Dans un cadre toujours idyllique : le lac du Verney. Au programme, deux boucles de 1,1 km chacune que les meilleurs nageurs ont réussi à parcourir en moins d’une demi-heure. C’est l’Espagnol Pakillo Fernandez qui a été le premier à rejoindre la terre ferme après 26’07 dans l’eau. Juste derrière ont suivi cinq autres garçons : Julien Pousson (à 2’’), le Belge Didier Droogné et l’Allemand Christian Kramer (à 7’’), le Hollandais Mark Oude Bennink (à 9’’) et Bertrand Billard (à 11’’).

20375640_10155483056437440_1060344154166111196_n

Mais les hostilités ont véritablement démarré comme à chaque édition lors de la première difficulté du parcours vélo, c’est-à-dire dans le col de l’Alpe du Grand Serre (1375 m). Peu connu du grand public, l’Autrichien Thomas Steger a été la grande attraction du jour dans cette discipline avec un long cavalier seul devant. Mais un fait de course est venu ruiner ses efforts consentis depuis le début. En pleine ascension de l’Alpe d’Huez, le garçon a perdu sa selle (photo) l’obligeant à terminer toute la fin du parcours en position de danseuse…

Christian Kramer en a alors profité pour produire son effort et doubler l’Autrichien dans les derniers lacets. Arrivé à l’aire de transition, l’Allemand comptait près de deux minutes d’avance sur… le jeune français Kévin Rundstadler (Monaco) auteur d’une jolie ascension dans l’Alpe d’Huez (3e chrono du jour en 53’13). Fin de parcours cyclisme plus délicate pour Gwenaël Ouillères (5e à 6’10 du leader) et Bertrand Billard (6e à 7’00). Ce dernier abandonnera ensuite sur la partie pédestre.

IMG_4419

Pas de grand suspens en tête de course puisque Kramer n’a jamais été revu par les autres concurrents, se permettant même de profiter un peu de sa victoire avec le public dans la ligne droite finale. Son chrono à l’arrivée : 5h53’28. Comme en 2015, le Belge Timothy Van Houtem a lui pris la deuxième place de l’épreuve tandis que la dernière marche sur le podium a été décrochée par le Français Kévin Rundstadler (Monaco, photo). Quatre autres français figurent dans le top 10 : Gwenaël Ouillères (4e), Guillaume Belgy (8e), Jean-Eudes Demaret (9e) et Thomas Navarro (10e).

Chez les femmes, la tenante du titre Jeanne Collonge, devenue en 2016 la première triathlète française victorieuse de l’épreuve, n’était pas présente pour défendre son bien. Mais la course promettait tout de même un beau spectacle avec un duel palpitant entre la Belge Tine Deckers et la Britannique Emma Pooley, déjà lauréate en 2015. A l’issue de la natation, c’est pourtant une autre concurrente anglaise, Sally Flewitt, qui a été la première à sortir du plan d’eau du Verney. Avec une confortable avance de plus de deux minutes sur ses plus proches poursuivantes. Les chronos affichaient même un retard plus conséquent pour les deux favorites Deckers (pointée à 3’02) et Pooley (à 7’54).

IMG_4467

Mais la Belge (photo) n’a pas mis bien longtemps à prendre les commandes de la course, basculant en tête dès le col de l’Alpe du Grand Serre. Son avance sur ses adversaires n’a fait ensuite que s’accroître au fur et à mesure des 118 km au programme. La messe semblait dite avant même le début de la course à pied avec pas moins de 16’ d’avance sur Pooley. Victoire haut la main donc pour Tine Deckers qui, déjà cinq fois lauréate de l’Ironman Nice, inscrit son nom pour la première fois au palmarès de l’épreuve iséroise. Le podium a été complété par la Britannique Emma Pooley (2e) et l’Américaine Lisa Roberts (3e).

Basile REGOLI

- Classement HOMMES : 1. Christian KRAMER (All) 5h53’28 ; 2. Timothy VAN HOUTEM (Bel) 5h55’44 ; 3. Kévin RUNDSTADLER (Fra) 5h57’22 ; 4. Gwenaël OUILLERES (Fra) 6h05’43 ; 5. Inaki PENA-MANSO CARRAL (Esp) 6h08’21 ; 6. Cristobal DIOS RIOS (Esp) 6h11’42 ; 7. Malte BRUNS (All) 6h12’55 ; 8. Guillaume BELGY (Fra) 6h13’53 ; 9. Jean-Eudes DEMARET (Fra) 6h14’55 ; 10. Thomas NAVARRO (Fra) 6h17’45

- Classement FEMMES : 1. Tine DECKERS (Bel) 6h28’32 ; 2. Emma POOLEY (Gbr) 6h46’35 ; 3. Lisa ROBERTS (Usa) 6h54’37 ; 4. Nina DERRON (Sui) 6h58’57 ; 5. Anna NOGUERA (Esp) 7h11’21 ; 6. Miriam VAN REIJEN (Ned) 7h14’13 ; 7. Marion GAY-PAGEON (Fra) 7h33’25 ; 8. Céline CARREZ (Fra) 7h33’39 ; 9. Merja KIVIRANTA-MOLSA (Fin) 7h36’52