Trimag

Le Fil d'actu Trimag!

Twitter: MAGTRIMAG

WTS Bermudes – Triplé norvégien

2018wtsbermuda_135432__wag4847

Aux Bermudes, le parcours exigeant et sélectif promettait suspens et spectacle. C’est bien ce qu’il s’est passé pour cette deuxième étape de la saison. Aux avant-postes, les Français ont fait preuve de combativité. Dorian Coninx a réalisé une belle course, se classant 7e, devant Pierre Le Corre 12e et Léo Bergère 14e. Chez les femmes, Léonie Périault n’a pas réalisé une natation suffisante pour tirer son épingle du jeu. Une expérience qui continue de façonner son apprentissage du haut niveau.

 Un triplé norvégien inédit

Quel show des Norvégiens ! Echappé seul à vélo, le jeune Casper Stornes a dominé la course jusqu’à l’arrivée, pour s’offrir une victoire pour la 3e WTS de sa carrière. Derrière, Kristian Blummenflet (2e) et Gustav Iden (3e) ont coopéré pour offrir à leur nation un premier triplé historique.

Côté français, ce fut une course difficile dans le triangle des Bermudes. Aux avant-postes dès la natation, et sur toute la partie vélo, Dorian Coninx a réalisé une course pleine, et s’est classé 7e. A ses côtés, Pierre Le Corre et Léo Bergère se sont battus jusqu’au bout pour assurer des 12e et 14e places respectives. Très éprouvés à la sortie de la natation, Vincent Luis, pris de vertiges, et Simon Viain, qui a chuté sur la tête lors de la première transition, ont été contraints à l’abandon.

Grâce à sa régularité, Léo Bergère quitte les Bermudes quatrième du classement mondial (Cliquez ici pour consulter le ranking mondial).

Léonie Périault poursuit son apprentissage, Flora Duffy domine

Les mauvaises expériences font également partie de l’apprentissage. Sur une course avec peu de densité (elles étaient 30 au départ), et menée tambour battant par une Flora Duffy survoltée, il était difficile de tirer son épingle du jeu en ne sortant pas bien placée de l’eau. Après une natation compliquée, Léonie Périault s’est retrouvée isolée sur le vélo. Elle s’est accrochée sur les premiers tours, mais a finalement été contrainte à l’abandon.

A domicile, la Championne du Monde en titre a en effet dominé la concurrence du début à la fin, pour s’offrir sa première victoire de la saison. Vicky Holland (GBR) et Katie Zaferes (USA) complètent le podium.

La jeune Léonie Périault quant à elle, a continué d’engranger de l’expérience sur le circuit, et a malgré tout, montré encore une fois sa combativité.

Rendez-vous le 12 mai à Yokohama !

Source : communiqué de presse FFTRI