Trimag

Le Fil d'actu Trimag!

Twitter: MAGTRIMAG

  • No Tweets Available

Triathlon d’hiver – Bruno Freudenreich a testé le nouveau concept

823096

La fédération internationale de triathlon (ITU) a présenté ce week-end au Québec (Canada) la nouvelle formule de son triathlon d’hiver. Une compétition composée d’épreuves de raquette, de patinage de vitesse et de ski de fond. Le Français Bruno Freudenreich (Vitrolles) était de la partie. 

Exit le triathlon d’hiver composé de VTT, course à pied et ski de fond. Désormais, la compétition s’articulera sous une nouvelle formule où les trois épreuves se dérouleront entièrement sur la neige ou sur la glace. Au programme, une course en raquette, une épreuve de patinage de vitesse et pour finir du ski de fond. A terme, l’ITU rêve d’en faire une discipline olympique. « Nous croyons que la nouvelle formule du triathlon d’hiver a beaucoup de potentiel et notre but est d’en faire une discipline olympique comme nous l’avons fait pour le triathlon d’été. Nous sommes cependant conscients que pour y arriver, nous devrons implanter cette nouvelle discipline aux quatre coins de la planète, notamment du côté de l’Asie », a ainsi confié Loreen Barnett, la secrétaire générale de l’ITU, à l’occasion de l’évènement de démonstration ce week-end au Canada. D’autres épreuves pourraient voir le jour l’an prochain en Europe. On parle de la Finlande mais aussi de la France (Chamonix ?) pour être hôte d’un évènement comme celui-là en 2015.

_Suède

Un seul triathlète français s’est laissé tenter par l’expérience au Québec ce week-end, il s’agit de Bruno Freudenreich (Vitrolles Triathlon). Face à une concurrence très relevée – les deux premiers du classement sont des biathlètes professionnels – notre représentant tricolore a réussi à décrocher une belle 9e place en 1h08’28. La victoire est revenue au Slovaque Dusan Simocko (qualifié aux JO de Sotchi) en 1h04’33. « Troisième au contact des premiers à l’issue de l’épreuve des raquettes (moins de 18’ pour 5 km), le patin m’a été fatal pour jouer les tous premiers rôles même si avec seulement deux jours d’essai je me suis plutôt bien débrouillé. Sixième à l’issue de cette deuxième épreuve, j’ai ensuite éprouvé de grandes difficultés à skier (équilibre difficile à trouver après le patin) et j’ai perdu trois places. C’était une bonne expérience », confie le capitaine de l’équipe D1 du Vitrolles Triathlon.

Basile Regoli

==> Vidéo de la course ici