Trimag

Le Fil d'actu Trimag!

Twitter: MAGTRIMAG

  • No Tweets Available

Ironman Hawaii 2016 – On prend les mêmes…

161008-065507-156-5D4

Les championnats du monde Ironman 2016 a consacré les deux mêmes vainqueurs que l’an dernier, à savoir l’Allemand Jan Frodeno chez les hommes, et Daniela Ryf chez les dames.

Jan Frodeno est le premier depuis Craig Alexander en 2009 à conserver sa couronne mondiale. Harry Wiltshire (GBR), vainqueur de l’Ironman Vichy, était le premier à sortir de l’eau en 48 minutes, avec 12 athlètes à ses trousses, dont Frodeno, Andy Potts (USA), Marko Albert (EST), Paul Matthews (AUS), Denis Chevrot (FRA), Brent McMahon (CAN), David McMamee (GBR), Igor Amorelli (BRA), Andi Boecherer (GER), Tim O’Donnell (USA) et Tim Don (GBR). A 30 secondes, un 2e groupe incluant Terenzo Bozzone (NZL), Andreas Raelert (GER), Frederik Van Lierde (BEL), Ben Hoffman (USA) et Timothy Van Berkel (AUS). Sebastian Kienle, autre favori, sortait 38e de l’eau, à 4’30 de la tête.

En vélo, Van Lierde, Raelert, McMahon prenaient des pénalités, sur un parcours au trafic dense, notamment chez les groupes d’âges, ou d’imposants paquets se formaient.

161008-093227-54-5D4

Cyclo ou triathlon ?

Avant la montée vers Hawi, Weiss menait la course, devant Potts, Boecherer, Frodeno, O’Donnell, et Kienle, déjà revenu aux avants-postes, et qui prendra la première position pendant le retour sur Kona, en alternance avec Boecherer, Weiss, O’Donnell, McKenzie, Potts, Frodeno, Hoffman, Van Berkel et Stein. Mais c’est bien Frodeno qui sortait en tête de la 2e transition, avec 4 secondes d’avance sur Kienle, puis McKenzie, Hoffman, O’Donnell, Stein. Le reste du plateau était à plus de 3 minutes.

161008-143132-5788-1DX2

Jan Frodeno

Frodeno et Kienle restaient au coude à coude jusqu’à la mi-course du marathon environ, moment auquel Frodeno échappera au contrôle de Kienle, pour filer vers sa 2e victoire de rang, en 8h06:30. Kienle terminera une nouvelle fois 2e, à environ 3’30 et malgré un marathon couru en 2h49.

On assistera même à un triplé allemand, avec la 3e place de Lange, pour son premier Hawaii, auteur du meilleur temps pédestre du jour en 2h39:45, le premier marathon de l’histoire hawaiienne en moins de 2h40. Ben Hoffman (USA), termine 4e, devant un autre allemand, Andy Bocherer.

Côté français, Cyrille Viennot termine 18e, Denis Chevrot à la 23e place, et Bertrand Billard à la 88E place du scratch.

 

161008-091607-2416-1DX2

Natascha Badmann

Chez les filles, Daniela Ryf n’a trouvé personne à sa mesure en s’imposant pour la 2e année consécutive, et en établissant un nouveau record féminin en 8h46:46.

Meredith Kessler était la première à sortir de l‘eau en 52 :46, devant un groupe comprenant notamment Annabel Luxford (AUS), Alicia Kaye (USA), Leanda Cave (GBR), Camilla Pedersen (DEN), Daniela Ryf (SUI), Anja Beranek (GER), Laurel Wassner (USA), Michelle Vesterby (DEN), Katja Konschak (GER) et Julia Gajer (GER). Carrie Lester (AUS), Heather Wurtele (CAN) et Mirinda Carfrae (AUS) suivaient à quelques secondes.

Sur la première partie du secteur vélo, Kessler, Ryf, Beranek, Pedersen, Luxford et Vesterby se contentaient de maintenir un rythme de croisière. Ce n’est qu’ à partir du point stratégique d’Hawi (demi-tour), que Ryf accélérait. Beranek était la seule à tenter de suivre la Suissesse. Au 75e mile, les deux filles avaient 5 minutes d’avance sur Ellis, Kessler, Swallow, Vesterby, Luxford, et Kaye, avant que Ryf ne s’échappe, pour poser le vélo en tête avec 8 minutes d’avance sur Beranek, et 14’ sur Jackson. Hauschildt et Carfrae, deux bonnes coureuses, pointaient respectivement à 19 et 22 minutes de Ryf.

161008-151646-7054-1DX2

Daniela Ryf

Avec cette marge confortable sur ses adversaires, Ryf s’élançait pour un marathon en solitaire, sans flancher, le bouclant en moins de trois heures. La Suissesse trouvera même des ressources pour sprinter vers la ligne d’arrivée, afin d’établir un nouveau record féminin, en 8h46 :46. Carfrae – la précédente détentrice du recors en 8h52 – était la seconde fille du jour à courir la distance en moins de trois heures, pour passer de la 13e à la 2e place finale, à 25 minutes de Ryf ( !). Heather Jackson gagnait elle deux places par rapport à ses débuts à Kona l’an dernier, pour terminer sur la dernière place du podium. Aucun américaine n’était plus monté sur la boîte hawaiienne depuis 10 ans !

 

 

Photos Thierry Sourbier

Les résultats complets ICI