Trimag

Le Fil d'actu Trimag!

Twitter: MAGTRIMAG

Méchin vainqueur du FrenchMan 2018

antoine mechin

Samedi dernier à Hourtin en Médoc Atlantique (33-Gironde), le Charentais de 29 ans, Antoine Méchin, a décroché la 1ère place du  E.Leclerc Frenchman, triathlon au format XXL (distance Ironman) avec un temps de 8h 24mn 8s. Le Trophée Féminin Nouvelle-Aquitaine voit la victoire de la tenante du titre, Elodie Davy en 9h39mn2s.

Tout a commencé à 7h du matin, quand les autocars ont emmené les 445 concurrents chevronnés sur la plage de Piqueyrot afin d’effectuer la désormais fameuse traversée du lac d’Hourtin, une des spécialités de l’épreuve Médocaine. Surchauffés par l’organisateur et ancien triathlète international Benjamin Sanson, les triathlètes ont pris d’assaut le plan d’eau pour entamer ces presque quatre kilomètres dans une eau à 19°C.

Dès les derniers mètres de la sortie de l’eau, le nombreux public venu malgré un ciel menaçant, assiste à un premier mano-à-mano entre l’Yvelinois de 27 ans, Rudy Paqui et le Girondin de Saint-Loubes Patrick Martinie (42 ans) qui sort de l’eau en premier avec 3 petites secondes d’avance sur son rival, en 52mn 22s. Avec si peu d’écart, la transition est déterminante et elle profite au Girondin qui part tout seul en tête en vélo.

Mais dans la première moitié des 180 km de vélo, il se fait rattraper par un quatuor de choc composé d’Antoine Méchin, du champion de Pologne Robert Karas (29 ans), du vétéran irlandais de 43 ans Peter Kern, et d’un ancien de l’équipe de France de triathlon Gaël Mainard (44 ans). Au 120ème kilomètre, Kern, très fort en vélo, attaque et sème tout le monde… à l’exception de Méchin. Se déroule alors un second mano-à-mano des plus sportifs où les deux hommes se tirent la bourre jusqu’à la fin de l’unique boucle vélo avec seulement 9s entre les deux hommes à l’arrivée au parc. « Il a attaqué pas mal de fois et il est monté fort dans les watts, confie Méchin. Mais moi, je savais qu’il ne fallait pas que je lâche parce que quand tu es à 12m derrière, il n’y a pas d’aspiration mais tu profites du rythme ». L’enchainement sur le marathon s’exécute également tambour battant et les deux triathlètes semblent vouloir rééditer le scénario cycliste.

Mais c’est sans compter sur la valeur du « coureur » Méchin. C’est pendant la première boucle de 10 km que ce dernier prend l’avantage sur l’Irlandais en lui imposant des minutes d’avance jusqu’à le lâcher totalement et se retrouver en tête. Il rajoute : « Mais le problème, c’est qu’il m’a fait très mal à vélo et j’ai eu des douleurs dans le bas du dos, donc il a fallut que je fasse quelques étirements sur le vélo de temps en temps »

Et cette gestion des maux s’est faite sous une pluie battante, l’orage et le vent ! Ces conditions météo ont mis à rude épreuve l’ensemble de ces sportifs de l’extrême, obligeant certains à l’abandon, mais d’autres à surmonter leurs limites à l’image de la très belle course du Bordelais Chris Argouët Noclain qui, sorti de l’eau 25ème, revient 9ème au vélo pour rattraper Kern à pied et finir second en 8h 38mn 28s. Méchin s’impose donc sur cette 6ème édition du E.Leclerc FrenchMan en 8h 24mn 8s déclarant à son arrivée que « c’était une rude épreuve » mais de conclure par « Voilà, l’Ironman c’est un truc de barjot !!! »

32598b11-3047-4dd0-bd1a-437c6b15633c

Chez les dames, l’Aixoise de 31 ans Candice Mizon sort de l’eau avec l’honorable performance de 58mn 36s et garde la tête du Trophée Féminin Nouvelle-Aquitaine pendant près de 8h30. Mais cette récente vainqueur du « half » de Lacanau ne peut rien face à l’excellente gestion de la course de la tenante du titre, la Nantaise Elodie Davy qui améliore sa performance de l’an dernier de 12mn 27s avec un temps à l’issu du triple effort de 9h 39mn 47s.

 

FRENCHMAN XXL 2018 :

 

Hommes :

1er : Antoine MECHIN – 8h 24mn 08s

2ème : Chris ARGOUET NOCLAIN – 8h 38mn 28s

3ème : Peter KERN – 8h 49mn 22s

 

Femmes :

1ère : Elodie DAVY – 9h 39mn 47s

2ème : Candice MIZON – 9h 48mn 25s

3ème : Frédérique LOUSTALET – 10h 30mn 36s

 

SICHEL SPORT M 2018 :

 

Hommes :

1er : Valentin ROUVIER – 1h 52mn 52s

2ème : Carl DUPONT – 1h 57mn 34s

3ème : Adur ESKISABEL – 2h 00mn 07s

 

Femmes :

1ère : Greta  SANTOSI – 2h 14mn 24s

2ème : Mylène MARIONNEAU – 2h 15mn 10s

3ème : Solenne BILLOUIN – 2h 15mn 58s

 

Photos : S.Hurungen