Actualités

Ironman Hawaii – Faites vos jeux !

Partager
Poste Le 9 octobre 2019 par Luc Beurnaux

Samedi 12 octobre se déroulera l’édition 2019 du Championnat du monde Ironman, à Kona, sur Big Island (Hawaii). LA course de l’année pour les 2500 triathlètes qualifiés, et les 98 triathlètes professionnels (hommes et femmes) qui se disputeront le titre suprême.

Il n’est jamais facile de faire des pronostics sur cette épreuve atypique, où les conditions météo changeantes peuvent altérer et modifier les plans établis par les favoris.

L’an dernier, des conditions optimum – c’est à dire en l’absence de vent en vélo- avaient permis à Patrick Lange (ALL) de réussir le doublé, devant Bart Aernouts (BEL), pourtant sorti loin de l’eau, et David McNamee (GBR), certainement l’athlète le plus complet de tous. Jan Frdoeno (ALL), vainqueur en 2016, et Sébastian Kienle (ALL), présent dans le Top 5 les sept éditions précédentes, avaient dû baisser pavillon à cause de blessures.

 

Qu’en est il pour cette année ?

 

Patrick Lange s’est fait plutôt discret cette saison, avec des résultats en demie-teinte. Mais comme d’habitude, en fait. Il finit hors du Top 10 sur l’Ironman Francfort (11e) –à cause d’une crevaison, et loin lors des derniers Mondiaux 70.3 (22e) – mais était-ce vraiment un objectif ? Rien de bien nouveau en réalité pour l’Allemand, qui n’a pas l’habitude de briller avant Kona, mais qui sait toujours être à l’heure le Jour J. Donc ne tablons pas sur ses stats 2019 aléatoires pour l’enterrer trop vite…

Patrick Lange

Jan Frodeno revient à Hawaii après deux éditions gâchées par des blessures. Il a allégé son programme en 2019 – pas de Mondiaux 70.3, notamment – pour arriver frais et dispo à Kona. Ila remporté l’Ironman Francfort de fort belle manière et avec autorité, après un marathon couru en 2h43…

Son compatriote Sebastian Kienle, lui, s’est montré à son avantage tout au long de cette saison. 2e à Francfort, 5e des derniers Mondiaux 70.3 malgré une natation catastrophique mais un très bon semi-marathon, il reste néanmoins dépendant de sa prestation dans l’eau, et de son aptitude à revenir – dans le vent, souvent – sur la tête de course à vélo.

Bart Aernouts a le même point faible que Kienle, la natation. Si les conditions à vélo sont difficiles, il lui sera peut-être plus compliqué et plus fatigant de revenir aux avant-postes que l’an dernier.

David McNamee n’est pas le plus spectaculaire des athlètes. Mais on ne termine pas deux fois 3e à Hawaii par hasard. Sans réel point faible, le Britannique a opté pour un calendrier plus light que ses adversaires durant la saison. Il gagnerait peut-être à prendre plus de risques dans sa course, pour enfin remporter une victoire de prestige. Il a encore cour en 2h41 sur le Challenge Roth cette année

David McNamee

Braden Currie (NZ) pourrait être un sérieux outsider cette année ; le Néo-Zélandais a changé de stratégie cette année : fini les voyages et les déplacements lointains, source de fatigue. Il s’est qualifié très tôt dans la saison en remportant l’Ironman Cairns (AUS) en début d’année, et a privilégié les gros blocs d’entraînement aux compétitions. Il devrait arrivé « affamé » à Hawaii, et pourrait créer la surprise.

Lionel Sanders (CAN), 2e en 2017, a enchaîné avec les blessures ces deux dernières années. Il a effectué une bonne fin de saison, en terminant 2e de l’Ironman Mont Tremblant fin août, et en remportant l’Ironman 70.3 d’Augusta fin septembre. En aura-t-il gardé assez pour Kona ?

Quant à Alistair Brownlee (GBR), l’incertitude sur ses capacités à briller sur Ironman restent entières. Il a bien remporté l’Ironman Irlande cette année, mais c’était sur une épreuve tronquée de sa partie natation,et en n’étant pas irrésistible en vélo… Et aux Mondiaux 70.3 il s’est fait croquer par Gustav Iden à pied, sur son point fort.

Côté français, on a bien failli connaître une année sans pro au départ. Cyril Viennot en sera néanmoins pour la 9e fois de suite, et peut dire merci à Sven Riederer de ne pas avoir pris son slot suite à sa 2e place sur l’Ironman Zürich. Le jeu du « roll down » a profité au Franc-Comtois, 3e en Suisse, qui aura connu une saison en dents de scie. D’abord une 2e place sur le 70.3 Taiwan, puis deux désillusions sur les Mondiaux Longue distance ITU (18e), et sur l’Ironman Brésil (DNF), avant de performer à Zürich, fin juillet (3e). Depuis, Cyril Viennot a enchaîné les stages, les compétitions de paratriathlon en tant que guide d’un athlète malvoyant, et reste sur une 33e place sur les Mondiaux 70.3 de Nice…

 

Daniela Ryf

Chez les filles, on ne voit pas qui pourrait priver Daniela Ryf d’une cinquième victoire de rang à Hawaii. Sa plus sérieuse rivale reste la Britannique Lucy Charles. Meilleur nageuse du peloton, reste à savoir si la Britannique pourra être offensive à vélo sur plus d’un tiers du parcours (où elle se fait généralement reprendre) pour retarder le plus possible le retour de Ryf. Jocelyn McCaughley (USA) avait réussi cette gageure lors du dernier Ironman Texas, en résistant formidablement à Ryf sur le vélo, avant de se faire reprendre seulement à 10km de l’arrivée de l’épreuve, sur un marathon qu’elle avait bouclé en 2h59. Réussira-t-elle à rééditer cette performance à Hawaii, elle qui a remporté cette année l’Ironman Nouvelle Zélande (avec un marathon encore couru en 2h59) ?

Lucy Charles

Les autres prétendantes se nommeront Mirinda Carfrae (AUS), qui malgré une récente fracture du radius, pourrait renouer avec les joies du podium, elle qui a gagné 3 fois l’épreuve et avait termine 5e l’an dernier 13 mois après la naissance de sa fille. Vainqueur de l’Ironman Vitoria en juillet, Heather Jackson (CAN) peut être une autre trouble-fête, tout comme Anna Haug (ALL), redoutable finisseuse à pied, Sarah True (USA) – même si elle a connu deux abandons difficiles à Francfort et Cairns cette année – sans oublier l’autre Suissesse, Imogen Simmons, que l’on attend au tournant à Kona, après une progression constante sur la distance.

 

La Starting List :

Hommes

M1 Patrick Lange GER
M2 Bart Aernouts BEL
M3 David McNamee GBR
M4 Jan Frodeno GER
M5 Sebastian Kienle GER
M6 Tim O’Donnell USA
M7 Braden Currie NZL
M8 Matthew Russell USA
M9 Joe Skipper GBR
M10 Andy Potts USA
M11 Cameron Wurf AUS
M12 Michael Weiss AUT
M14 Ben Hoffman USA
M15 Patrik Nilsson SWE
M16 Tim Reed AUS
M17 Lionel Sanders CAN
M18 James Cunnama RSA
M19 Andi Boecherer GER
M20 Cody Beals CAN
M21 Daniel Bakkegard DEN
M22 Eneko Llanos ESP
M23 Terenzo Bozzone NZL
M24 Alistair Brownlee GBR
M25 Daniel Fontana ITA
M26 Matt Hanson USA
M27 Kristian Hogenhaug DEN
M28 Chris Leiferman USA
M29 Mike Phillips NZL
M30 Daniil Sapunov UKR
M31 Boris Stein GER
M32 Jesper Svensson SWE
M33 Matt Trautman RSA
M34 Jan Van Berkel SUI
M35 Clemente Alonso‐McKernan ESP
M36 Josh Amberger AUS
M38 Will Clarke GBR
M39 Maurice Clavel GER
M40 Mario De Elias ARG
M41 David Dellow AUS
M42 Tobias Drachler GER
M43 Andreas Dreitz GER
M44 Marc Duelsen GER
M45 Nils Frommhold GER
M46 Joe Gambles AUS
M47 Philipp Koutny SUI
M48 Franz Loeschke GER
M49 Kramer Lukas GER
M50 Kennett Peterson USA
M51 David Plese SVN
M52 Stefan Schumacher GER
M53 Frank Silvestrin Souza BRA
M54 Andrew Starykowicz USA
M55 TJ Tollakson USA
M56 Tim Van Berkel AUS
M57 Cyril Viennot FRA

 

Femmes :

F1 Daniela Ryf SUI
F2 Lucy Charles‐Barclay GBR
F3 Anne Haug GER
F4 Mirinda Carfrae AUS
F5 Sarah TRUE USA
F6 Sarah Crowley AUS
F7 Kaisa Sali FIN
F8 Corinne Abraham GBR
F9 Linsey Corbin USA
F11 Heather Jackson USA
F12 Carrie Lester AUS
F14 Nikki Bartlett GBR
F15 Emma Bilham SUI
F16 Lauren Brandon USA
F17 Susie Cheetham GBR
F18 Mareen Hufe GER
F19 Sue Huse CAN
F20 Jocelyn McCauley USA
F21 Laura Philipp GER
F22 Sarah Piampiano USA
F23 Daniela Bleymehl GER
F24 Laura Siddall GBR
F25 Jennifer Spieldenner USA
F26 Caroline Steffen SUI
F27 Svenja Thoes GER
F28 Jen Annett CAN
F29 Nina Derron SUI
F30 Gurutze Frades ESP
F31 Meredith Kessler USA
F32 Martina Kunz SUI
F33 Kristin Liepold GER
F34 Danielle Mack USA
F35 Kimberley Morrison GBR
F36 Camilla Pedersen DEN
F37 Barbara Riveros CHI
F38 Jeanni Seymour ZAF
F39 Imogen Simmonds SUI
F40 Lesley Smith USA
F41 Maja Stage‐Nielsen DEN
F42 Bianca Steurer AUT
F43 Els Visser NLD
F44 Annah Watkinson RSA
F45 Kelsey Withrow USA

X