Trimag

Le Fil d'actu Trimag!

Twitter: MAGTRIMAG

  • No Tweets Available

Ironman Hawaii 2018 – Lange/Ryf, et les autres

d5420b71-80fa-4616-a55b-f7882834897f

Pour le 40e anniversaire de l’Ironman d’Hawaii, les 2500 concurrents ont eu droit à des conditions de course idéales, avec très peu de vent (ou alors plutôt favorable) et des températures n’excédant pas les 30 degrés (quand même…). Les leaders ne se sont pas privés de rendre cette édition encore plus historique en réalisant des prestations de haut vol : Patrick Lange, tenant du titre, est devenu le premier homme à passer sous les huit heures à Hawaii en réalisant un nouveau temps référence de 7h52 :39. Chez les filles, Daniela Ryf a remporté son 4e succès de rang, en 8h26:18, nouvelle marque référence là-aussi.

Cette belle journée a commencé par une natation menée tambour battant par Josh Amberger (AUS), qui emmenait dans son sillage 9 nageurs, parmi lesquels Tim O’Donnell (USA) ou Javier Gomez (ESP).

Andrew Starykowicz (USA), sorti juste deux minutes derrière Amberger, était le premier cycliste à se mettre en route sur les 180km de vélo. Cameron Wurf (AUS) et Sebastian Kienle (DEU) sortaient une minute après, le vainqueur 2014 étant victime d’une crevaison dans le premier mile, ce qui allait ruiner une partie de ses espoirs. Lionel Sanders (CAN), 2e l’an dernier, sortait lui à plus de 6 minutes.

Wurf et Starykowicz installés en tête du vélo, voyaient revenir dans leur sillage le Français Antony Costes. Mais celui-ci lâchera les « Uberbikers » avant le demi-tour de Hawi, laissant la 3e place provisoire à Amberger. Recordman du circuit depuis l’an dernier, Wurf allait finalement s’en aller tout seul sur la Highway, établissant un nouveau record vélo hallucinant de 4h09 :06.

L’Australien posait en tête le vélo avec 4 minutes d’avance sur Starykowicz, et devant un petit groupe composé de Patrick Lange (ALL), Bart Aernouts (BEL), Braden Currie (NZL), et Tim O’Donnell (USA).

Parti en tête sur le marathon, Cameron Wurf allait tenir le rythme durant 10km, avant de voir revenir le tenant du titre Patrick Lange aux alentours du semi-marathon. Bart Aernouts reprenait à son tour l’Australien, tandis que le duo Currie-O’Donnell évoluait côte-à-côte. Dans Energy Lab, Aernouts revenait à deux minutes de Lange, mais le tenant du titre gérait savamment son avance pour filer vers une nouvelle victoire. « Après 8km à pied, j’ai réussi à trouver mon rythme, et mentalement ça m’a fait du bien » dira Lange à l’arrivée. «  Sans compter qu’on a eu les meilleures conditions possible aujourd’hui » poursuivait celui qui devenait le premier athlète à passer sous les huit heures à Hawaii. Dans les 10 derniers kilomètres, David McNamee (GB) faisait la plus belle des remontées, pour, comme l’an dernier, finir sur la 3e marche du podium, laissant O’Donnell et Currie aux 4e et 5e places.

e83af439-b96f-4aa0-978a-daf0278624d0

Chez les filles aussi, cette édition allait voir une valse des records. Lucy Charles sortait première de l’eau en 48:14, nouveau record de l’épreuve, 3 minutes devant Lauren Brandon (USA), puisTeresa Adam (NZL) et un groupe comprenant Helle Frederiksen (DNK), Sarah True (USA) et Liz Blatchford (AUS). Pointée à 9 minutes au sortir de l’eau, Ryf avait dû faire face à un ballet de méduses. La tenante du titre allait se mettre en action sur le vélo, passant de la 15e position à la 2e en quelques 45 km. Sarah Crowley (AUS) était la seule à pouvoir suivre son rythme, mais lâchera peu après le demi-tour. Incroyable sur son spad, Ryf revenait finalement sur Charles au 165e km, quasiment comme l’an dernier, pour réaliser un nouveau temps référence sur cette section, en 4h26:0, soit 18 minutes de mieux que son précédent record vélo ! Charles posait son vélo en 2e position à près de deux minutes de la Suissesse, devant Corinne Abraham (GBR), Sarah Crowley (AUS) , puis Sarah True (USA) et Anne Haug (ALL) . Plus rien ne pouvait arrêter Ryf, dont l’avance allait rapidement atteindre les 8 minutes. Solidement positionnée à la 2e place, Lucy Charles faisait de la résistance, alors que la vraie bataille se déroulait entre Anne Haug et Sarah True pour la 3e place. La première nommée passait True au km 35, pour finalement terminer sur le podium (3e), pour sa première participation à l’épreuve. De son côté, Ryf remportait pour la 4e fois de suite les Championnats du monde Ironman, rentrant un peu plus dans la légende avec un nouveau temps référence de 8h26, soit 20 minutes de mieux que celui de 2016, sur un parcours pédestre il est vrai un peu remanié.

 

Côté français, c’était la soupe à la grimace, avec aucun pro tricolore présent dans le Top 25. Denis Chevrot Triathlete terminait 26e Pro Homme, Antony Costes « Le Tigre » 31e, Cyril Viennot triathlète 35e, Romain Guillaume – Triathlete - 37e. Manon Genêt, pour sa part, termine en 31e position chez les filles. Le bilan est aussi maigre ches les groupe d’âges tricolores, seul le paratriathlète Ahmed Andaloussi parvenant à monter sur le podium de sa catégorie.

Top 10 hommes:

1. Patrick Lange    (ALL)    00:50:37    04:16:05    02:41:31    07:52:39
2. Bart Aeronouts    (BEL)    00:54:07    04:12:26    02:45:42    07:56:41
3. David McNamee    (GBR)    00:49:31    04:21:19    02:46:03    08:01:09
4. Tim O’Donnell    (USA)    00:47:45    04:18:46    02:52:34    08:03:17
5. Braden Currie    (NZL)    00:49:28    04:17:18    02:53:39    08:04:41
6. Matt Russell    (USA)    00:54:02    04:12:58    02:52:56    08:04:45
7. Joe Skipper    (GBR)    00:50:53    04:15:41    02:54:16    08:05:54
8. Andy Potts    (USA)    00:49:33    04:18:51    02:56:27    08:09:34
9. Cameron Wurf   (AUS)    00:50:51    04:09:06    03:06:19    08:10:32
10. Michael Weiss    (AUT)    00:54:14    04:11:28    03:00:03    08:11:04

 

Top10 femmes :

1. Daniela Ryf    (SUI)   00:57:27    04:26:07   02:57:05    08:26:18
2. Lucy Charles    (GBR)    00:48:14    04:38:11    03:05:50    08:36:34
3. Anne Haug    (DEU)    00:54:21    04:47:45    02:55:21    08:41:58
4. Sarah True    (USA)    00:52:06    04:49:19    02:57:38    08:43:43
5. Mirinda Carfrae    (AUS)    00:58:18    04:46:05    03:01:41    08:50:45
6. Sarah Crowley    (AUS)    00:54:19    04:43:09    03:10:30    08:52:30
7. Kaisa Sali    (FIN)    00:58:23    04:44:32    03:06:04    08:54:28
8. Angela Naeth    (CAN)    00:58:28    04:42:26    03:11:12    08:57:36
9. Corinne Abraham    (GBR)    00:58:44    04:38:16    03:16:27    08:57:55
10. Linsey Corbin    (USA)    00:58:24    04:48:30    03:07:15    08:58:58