Actualités

Eric Amatteis s’en est allé

Partager
Poste Le 7 décembre 2023 par Luc Beurnaux

Nous redoutions la nouvelle, et elle est survenue en ce jeudi 7 décembre au matin. Depuis juillet dernier, Eric Amatteis luttait contre un mal foudroyant qui aura eu raison de son éternel optimisme. A tout juste 50 ans, il s’est éteint paisiblement au petit matin, auprès de ses parents,  après une dernière nuit passée aux côtés de son épouse Aline. Si l’issue ne faisait malheureusement plus de doute depuis que le mal s’était immiscé subitement dans son organisme, l’annonce de la terrible nouvelle nous a terriblement bouleversés.

Eric dans son costume de cérémonie au Challenge Vichy

Le microcosme du triathlon hexagonal perd ici l’une de ses figures les plus emblématiques. Et TRIMAG l’un de ses plus précieux collaborateurs, et l’un de ses plus fidèles supporters.

Eric, c’était avant tout le héraut du triathlon des origines, de ses valeurs, un pionnier qui aura « nagé-roulé-couru » jusqu’à plus soif. Il aura dévoué son temps au triple effort, une passion dévorante. De pratiquant assidu et talentueux, il se sera ensuite mué en organisateur inventif, mettant l’authenticité et la simplicité au cœur des épreuves qu’il aura impulsées. Ce sera d’abord le Triathlon puis le 10km des Vannades, à Manosque, dans cette région PACA qu’il chérissait tant, lui, l’homme « du Nord », originaire et installé dans la Loire.

Eric avec son inséparable acolyte de micro, Hervé Demougeot

Toujours prêt à donner un coup de main, il se sera mis au service de nombreuses épreuves, comme celle de l’Alpe d’Huez, ou d’autres, sous différentes casquettes. On pouvait le retrouver arbitre vélo, responsable ravito, vidéaste, speaker, ou dans le costume de Baumy le Tigre…. Un homme aux talents multiples, au sourire « bright » inoubliable, empreint d’humanité, de sensibilité, de bienveillance, plus soucieux de faire briller les autres que de se mettre en avant.

Prestataire événementiel et partenariat chez Tiger Balm, une autre de ses activités, il aura su promouvoir le triathlon auprès de cette marque, et enrôler certains des leaders français, tel Léonie Périault.

Mais l’une de ses plus belles réussites reste sans aucun doute le Natureman woman VAR, une épreuve référence du calendrier français, qui a fêté, en octobre dernier, son 10e anniversaire. Un anniversaire qu’il avait partagé, à distance et avec grande émotion, avec sa formidable équipe, qui avait « tenu la baraque » en l’absence de son chef d’orchestre.

Dans le costume de Baumy, ici auprès de son épouse Aline.

Eric formait également avec Hervé Demougeot un duo de speakers de choc, qui savait enflammer n’importe quelle ligne d’arrivée. Celle du Challenge Vichy, par exemple, s’en souvient encore…

Eric, c’était aussi 1000 idées à l’heure, un optimisme à toute épreuve pour croire et foncer dans les projets les plus fous. Lorsqu’on avait sollicité son expertise, son réseau, et son aide pour redonner un élan commercial à TRIMAG il y a quelques mois, il s’était engouffré sans retenue dans cette nouvelle mission, qui avait déjà porté ses fruits. Il sera resté depuis la première heure où nous l’avions croisé, en 1998, comme un fidèle compagnon de route de la presse écrite spécialisée Triathlon, et notamment de TRIMAG.

Ce soir, l’équipe de TRIMAG est orpheline d’un des siens, et sous le choc de cette issue fatale et si rapide. Eric rejoint 5 ans après, quasiment jour pour jour, notre – et son – grand ami Rodolphe Retrain, autre figure de TRIMAG trop tôt disparue. Les gars, on vous aime, et on pense fort à vous ….

TRIMAG adresse à Aline et à tous les proches d’Eric ses plus tristes et sincères condoléances.

Luc Beurnaux

X