Trimag

Le Fil d'actu Trimag!

Twitter: MAGTRIMAG

  • No Tweets Available

Electrostimulation : Réels avantages ou simple gadget ?

compex-wireless-cont3

Lorsque l’on est athlète amateur, il est difficile de faire confiance aux différentes technologies : Chaussette de Compression, Nutrition pour favoriser la récupération, combinaison spécifique, ou appareil d’électrostimulation de type COMPEX. Nous voyons des publicités partout avec des solutions miracles, dans cet article, nous allons essayer d’aborder le sujet de l’électrostimulation avec des preuves scientifiques (études cliniques).

Simplifiée au maximum, la nouvelle gamme COMPEX grand public s’oriente sur deux types de travaux : le Fitness/Musculation et le Sport/Performance.

compex 1

 Pour faire simple, les programmes sont les mêmes mais la branche développement du groupe COMPEX a utilisédes noms différents en fonction de l’orientation de la pratique sportive :

- La Gamme FIT a étécréée en direction des salles de Fitness et d’une personne qui cherche às’entretenir physiquement et esthétiquement.

- La Gamme SP, elle est àvisée du sportif de compétition, de l’amateur au professionnel, avec des programmes utilisables en parallèle des séances de triathlon.

La grande nouveauté est l’accessibilité au grand public de l’électrostimulation sans fils ; auparavant, le premier prix de la gamme WIRELESS dépassait 1000 Euros. Aujourd’hui, COMPEX, avec son entrée de gamme très performant (FIT 5.0) permet aux sportifs de bénéficier de la performance du sans fils dans leur pratique àpartir de 599 Euros.

 

Lusage en préparation physique

La préparation physique est une étape majeure de l’intersaison d’un triathlète, qui toute l’année jongle entre des séances quotidiennes de natation, course à pied et vélo. Beaucoup de travail d’endurance, de VMA mais très peu sur la puissance et la force musculaire. Pourtant, chez les professionnels, elle fait partie intégrante de leur préparation physique : musculation contre résistance, séance de vitesse et gainage sont intégrés dans les séances de pré-saison. L’utilisation de la technologie COMPEX sans fils à cette période là, prend tout son sens.

Etude de cas cliniques

Entre 2 groupes de 10 sportifs, l’un soumis àun programme d’électrostimulation sur 8 semaines et l’autre, témoin. Les résultats de l’étude ont permis d’observer :

-   un gain de 27% de force musculaire par rapport au groupe témoin.

-   une augmentation de la masse musculaire couplée à l’efficacité d’utilisation du muscle.

-   une amélioration nerveuse : les fibres nerveuses sont capables de stimuler un plus grand nombre de fibres musculaires.

Les chercheurs ont ainsi mis en évidence que des périodes de repos actif (intersaison), par des exercices simples d’électrostimulation permettent un gain notable de force musculaire et une amélioration de la vitesse de stimulation Nerf / Muscle.

Une autre étude de chercheurs français en 2011

Des français ont étudié les effets sur la performance musculaire. La conclusion est sans appel : il existe des preuves évidentes de l’efficacité de l’électrostimulation intégrée à des exercices de renforcement musculaire volontaire. Particulièrement pour le renforcement de la puissance et la force musculaire. La conclusion des chercheurs est particulièrement intéressante : « Ce style de travail musculaire (électrostimulation) est notamment indiqué dans les sports où le temps consacré au renforcement musculaire est limité: triathlon, Natation, Cyclisme, Trail. »

 

Lusage en récupération

 Qui de mieux qu’un triathlète pour connaître l’importance de la récupération entre les séances de travail ou après une compétition. La densité incroyable de travail auquel le corps est soumis nécessite que l’on s’y intéresse de près. La récupération est la phase que le triathlète, lorsqu’il veut passer un cap dans son sport, se doit de prendre en compte. Le calendrier parle de lui même : Interclubs, Sprint, Longue distance, Ironman; toutes les courses s’enchaînent parfois àune semaine d’intervalle. Le maintien du niveau de performance passe alors par une maîtrise des périodes de récupération. Les 2 éléments les plus importants, qu’on ne va pas aborder ici sont : Le SOMMEIL et la NUTRITION (Alimentation / Hydratation). Ensuite, viennent les phases de revascularisation musculaire, de drainage et d’élimination des douleurs : c’est là que l’appareil COMPEX rentre en jeu. Les programmes de récupération Active et Capillarisation / Oxygénation ont tout leur intérêt pour améliorer le flux liquidien et baisser le taux de lactates. A utiliser dans les 30 minutes suivant l’entraînement où la compétition pour un gain optimal. L’électrostimulation en récupération est bien sûr à coupler avec tous les moyens de vascularisation disponibles qui vous permettront l’enchaînement des courses : chaussette de récupération, inclinaison des membres inférieurs, bains écossais, récupération active et , le summum si vous avez de l’encadrement, un massage drainant par un kinésithérapeute.

 

Lutilisation en anti-douleur : le fameux programme TENS

Lors d’une pathologie, qui peut être déclenchée pendant une course ou avec un démarrage plus lent à l’entraînement, votre appareil COMPEX ne vous soignera pas ; en revanche, il soulagera et diminuera sensiblement les douleurs. Tendinopathie du Tendon d’Achille, de la coiffe des rotateurs de l’épaule, Syndrome de l’essuie- glace, toutes ces pathologies sont rencontrées fréquemment dans la pratique du Triathlon. Un procédé largement répandu dans le domaine de la rééducation pour diminuer la douleur, l’électrostimulation, est maintenant accessible au grand public. C’est ce qu’on appelle scientifiquement l’électrostimulation analgésique par voie transcutanée. Pour faire simple, lors de la mise en évidence d’une douleur par le corps, le système nerveux active des voies que l’on appelle les NOCICEPTEURS qui transmettent le message douloureux au système nerveux central.

Avec l’application TENS by COMPEX, on génère un courant électrique qui inhibe ce message nerveux nociceptif en émettant un message contradictoire à celui de la douleur. Ce message permet de diminuer la sensation de douleur que le triathlète ressent. De nombreuses études se sont intéressées à ce sujet et , même si les conclusions sont parfois contradictoires, toutes s’accordent à dire qu’il n’y a aucun risque à utiliser ce type de stimulation électrique et que les bénéfices sont parfois surprenants. En médecine, l’HAS a par ailleurs effectué des recommandations sur son utilisation et le TENS bénéficie sous certaines conditions d’une prise en charge par la sécurité sociale.

 compex 2

 

Lutilisation en rééducation ou retour au sport

Pour ceux qui ont eu le courage de lire tout ce qui précède , ce dernier chapitre risque de vous intéresser. La rééducation comme la préparation physique utilise le COMPEX comme un complément fondamental à la récupération ou au renforcement musculaire. Il a été prouvé par de nombreuses études que l’utilisation d’un appareil d’électrostimulation sans faire d’effort n’augmenter qu’un seul élément : le volume musculaire. À part pour les bodybuilders et les fêtards sur la plage, l’utilisation n’était pas intéressante.Cependant, les mêmes études avec groupe témoin montrent que le gain de puissance, force et vitesse d’utilisation du muscle est réel lorsque l’électrostimulation était couplée à des exercices actifs. Ce qui était difficilement réalisable auparavant avec les fils, l’est maintenant avec la technologie sans fils : On peut maintenant coupler des exercices de renforcement musculaire, de proprioception ou de Force max, à l’électrostimulation sans fils.

 

Conclusion

Comme le dit Kilian Jornet : « ce n’est pas cet appareil qui vous fera gagner la course, mais l’électrostimulation COMPEX sera un réel partenaire d’entrainement, il vous permet de varier les exercices et facilite la récupération. » C’est un investissement, mais lorsque l’amélioration de vos performances est l’objectif, il ne faut pas ignorer les apports de cette technologie qui saura vous ouvrir de nouveaux horizons dans les stratégies d’entraînement et de récupération.

Maxime – Orthésiste

sport-orthese.com

 

Références :

A- « Electromyostimulation Training Effects on Neural Drive and Muscle Architecture. » Gondin et al. Medicine & Science in Sports & Exercise, 2005, Volume 37(8) pp. 1291-1299

B- « Is high-frequency neuromuscular electrical stimulation a suitable tool for muscle performance improvement in both healthy humans and athletes? » Gondin et al., European Journal of Applied Physiology, Oct 2011, Vol. 111(10), pp. 2473-87.