Trimag

Le Fil d'actu Trimag!

Twitter: MAGTRIMAG

WTS Stockholm – Pierre Le Corre, bis repetita

170826-stockholm-hr-msj-060

Comme l’an passé, Pierre Le Corre est monté sur la troisième marche du podium lors de la 8e étape du circuit WTS à Stockholm (Suède). Le sociétaire de Montpellier se retrouve désormais au 9e rang mondial. Pour son baptême sur le circuit, Léonie Périault a, elle, décroché une très belle sixième place.

Décidément, la Suède réussit sacrément bien à Pierre Le Corre. Neuvième en 2013 et 2014, troisième en 2016, l’élève de Tony Moulai a récidivé cette année encore en prenant une très belle médaille de bronze. Pourtant, le garçon avait loupé de quelques secondes la bonne échappée à la fin de la première transition. Il a dû alors s’employer avec d’autres, dont notamment le numéro un mondial Mario Mola, pour revenir sur la tête de course. En vain. Leur retard à la fin du vélo atteignant pratiquement une minute.

Mais les cartes ont finalement été redistribuées en course à pied. Derrière le Britannique Jonathan Brownlee qui s’est envolé seul vers la victoire, six autres garçons se sont retrouvés à batailler pour les deux places restantes sur le podium. Mola craqua le premier puis Thomas Bishop, Justus Nieschlag et enfin Ryan Sissons. C’est alors au sprint avec Kristian Blummenfelt que Le Corre a terminé sa course, finalement devancé par le Norvégien d’une poignée de dixièmes de seconde. Son temps à pied est de très bonne facture : 30’11 (2e chrono du jour).

170826-stockholm-hr-msj-051

« Par rapport à ses autres courses de la saison, il a été un peu moins bien lors de la natation, et il l’a payé cher en loupant l’échappée. Mais il a réalisé un gros travail à vélo, confie l’entraîneur national, Sébastien Poulet. Il a récemment remis un peu l’accent sur la course à pied qui n’était pas sa priorité cette année, et il retrouve un niveau proche de son meilleur niveau. C’est positif. » Le résultat obtenu par ses coéquipiers Léo Bergère (11e) et Simon Viain (12e) l’est également. Malgré une course offensive en natation puis à vélo, Dorian Coninx (17e) a eu, lui, un peu plus de mal en course à pied.

21055310_1742461329394439_6140327827316062951_o

Avant la finale du circuit WTS prévue dans trois semaines à Rotterdam (Pays-Bas), six tricolores figurent dans le top 20 mondial ! La belle opération du week-end est pour Pierre Le Corre (9e) qui fait un bond de cinq places avec son podium en Suède. Suivent un peu plus loin derrière Raphaël Montoya (11e), Vincent Luis (13e), Simon Viain (16e), Dorian Coninx (19e) et Léo Bergère (20e). C’est l’Espagnol Mario Mola qui domine toujours ce classement.

Léonie Périault se souviendra, elle, longtemps de son grand baptême en WTS. La sociétaire de Poissy a réussi LA performance du jour dans le clan tricolore féminin en prenant une sixième place aussi inattendue que méritée. Derrière la Bermudienne Flora Duffy et la Britannique Jessica Learmonth qui ont fait course en tête ensemble du début à la fin, la jeune française a joué sa carte à fond. Bien lui en a pris puisqu’elle s’est retrouvée dans le groupe de chasse avec quelques pointures mondiales.

170826-stockholm-hr-msj-013

La Pisciacaise a tenu tête à certaines d’entre elles durant les dix kilomètres pédestres, battue seulement au sprint par la Canadienne Joanna Brown (4e) et la Japonaise Yuko Takahashi (5e). « Mais je suis ravie de cette place. Je vis un rêve éveillé, lâché Périault. J’appréhendais surtout la natation mais je m’en suis plutôt bien sortie. J’ai fait une course pleine avec un vélo très technique où j’ai pris beaucoup de plaisir. A pied, je ne me suis pas posée de questions. » Moins de réussite pour Cassandre Beaugrand (16e), distancée rapidement à vélo.

Basile REGOLI – © ITU Média

- Classement HOMMES : 1. Jonathan Brownlee (Gbr) 1h49’10 ; 2. Kristian Blummenfelt (Nor) 1h49’28 ; 3. Pierre Le Corre (Fra) 1h49’28 ; … ; 11. Léo Bergère (Fra) 1h50’43 ; 12. Simon Viain (Fra) 1h50’51 ; 17. Dorian Coninx (Fra) 1h51’51

- Classement FEMMES : 1. Flora Duffy (Ber) 2h00’09 ; 2. Jessica Learmonth (Gbr) 2h01’30 ; 3. Ashleigh Gentle (Aus) 2h01’42 ; … ; 6. Léonie Périault (Fra) 2h03’08 ; 16. Cassanre Beaugrand (Fra) 2h06’09