Trimag

Le Fil d'actu Trimag!

Twitter: MAGTRIMAG

WTS Abu Dhabi – Vincent Luis, une rentrée remarquée

jms_6875

La série mondiale (WTS) a démarré ce week-end avec une première manche organisée à Abu Dhabi aux Emirats arabes unis. L’Espagnol Javier Gomez et la Néo-Zélandaise Andrea Hewitt ont empoché la mise tandis que le Français Vincent Luis a pris une très belle troisième place pour son grand retour sur le circuit.

On appelle cela un retour réussi. Après plus d’un an d’absence sur le circuit championnat du monde, Vincent Luis a frappé fort ce week-end pour sa première sortie en 2017 avec une brillante troisième place à l’occasion de la WTS d’Abu Dhabi. Et cela seulement six jours après sa participation au championnat de France de cross-country. L’international tricolore entend  bien « jouer le jeu des WTS cette année » à fond et donc prétendre à une place sur le podium.

Le maillot tricolore a été bien visible sur cette première manche de la saison, et cela dès le début de la course. Le premier à se mettre en évidence a été Aurélien Raphaël qui est sorti en tête de l’eau avec dans son sillage ses coéquipiers Pierre Le Corre (à 4’’), Vincent Luis (à 8’’) et Léo Bergère (à 10’’). Mais seuls ces deux derniers ont réussi à accrocher le groupe de tête en sortie de transition pour prendre la poudre d’escampette à vélo avec 12 puis 8 autres garçons. Sur cette partie de course, les deux français ont réalisé un gros travail à l’avant.

170304-abudhabi-m-web-msj-027

Longtemps dans le groupe de chasse où l’on retrouvait des garçons comme le champion du monde Mario Mola (Esp), Fernando Alarza (Esp) ou encore Richard Murray (Afs), Aurélien Raphaël et Pierre Le Corre ont fini par être décrochés. Ce dernier finira par abandonner, tout comme Dorian Coninx qui figurait dans un troisième groupe à vélo. Sans surprise, c’est l’Espagnol Javier Gomez qui s’est envolé seul vers la victoire en portant une attaque à trois kilomètres de l’arrivée. Premier podium en WTS pour le Britannique Thomas Bishop qui pourrait bien être une des révélations en 2017.

Outre la médaille de bronze de Vincent Luis qui a réussi à résister au retour tonitruant de Fernando Alarza (4e à 10’’ avec le meilleur chrono à pied en 31’03), la belle surprise du jour est venue du jeune Léo Bergère auteur d’une première très réussie à ce niveau-là (11e). Cela a été en revanche bien plus difficile pour Aurélien Raphaël (35e) qui n’a pas réussi à courir à son niveau. « D’un point de vue global, cette course a permis à chacun de voir où il en était dans sa préparation. Il faut mettre de la perspective, tirer des enseignements de ce début de saison pour avancer dans la construction de cette nouvelle olympiade », explique Sébastien Poulet, l’entraîneur national.

170303-abudhabi-w-web-msj-024

Seule française engagée, Emmie Charayron n’a pas pu s’exprimer comme elle aurait souhaité le faire. La faute à une chute en vélo juste avant le début de l’avant dernier tour qui lui a fait perdre le contact du groupe de chasse. La néo-sociétaire de Val de Gray est repartie seule pour aller chercher au courage – et avec tout de même un 10 km couru en 36’32 – une 19e place loin de la satisfaire. La victoire est revenue au sprint à la Néo-Zélandaise Andrea Hewitt qui a réussi à trouver les ressources nécessaires pour coiffer sur la ligne la Britannique Jodie Stimpson. Médaille de bronze pour l’Autrichienne Sara Vilic.

Basile REGOLI – (c) ITU

CLASSEMENT
- Hommes : 1. Javier GOMEZ (Esp) 1h52’31 ; 2. Thomas BISHOP (Gbr) 1h52’45 ; 3. Vincent LUIS (Fra) 1h53’08… 11. Léo BERGERE (Fra) 1h54’48 ; 35. Aurélien RAPHAEL (Fra) 2h03’35 ; AB. Pierre LE CORRE (Fra) et Dorian CONINX (Fra)
- Femmes : 1. Andrea HEWITT (Nzl) 2h03’46 ; 2. Jodie STIMPSON (Gbr) 2h03’46 ; 3. Sara VILIC (Aut) 2h03’53… 19. Emmie CHARAYRON (Fra) 2h08’04