Trimag

Le Fil d'actu Trimag!

Twitter: MAGTRIMAG

  • No Tweets Available

Marcel Zamora marque de son empreinte l’Embrunman

IMG_4166

Tenant du titre, l’Espagnol Marcel Zamora a remporté pour la cinquième fois de sa carrière l’Embrunman ce vendredi. Une nouvelle victoire dans les Hautes-Alpes qui lui permet d’égaler le record de cinq titres détenu par Yves Cordier. L’Irlandaise Eimar Mullan (3e en 2013) a, de son côté, succédé au palmarès à Jeanne Collonge, absente cette année à cause d’une blessure.

L’Embrunman est une course qui fait rêver ! Considéré comme l’un des triathlons les plus durs au monde, il offre au menu 3,8 km de natation dans les eaux fraîches du lac de Serre Ponçon pour s’ouvrir l’appétit, 188 km de vélo avec l’ascension de l’Izoard pour plat de résistance, et pour finir un marathon en course à pied en guise de dessert. Pour cette édition 2014, ils étaient 1 239 engagés dont seulement 57 femmes (4,6 % des participants). Preuve en est que ce triathlon mythique, qui a fêté cette année ses 31 bougies, fait vraiment peur.

IMG_3862

Une fois n’est pas coutume, les femmes ont été les premières à s’élancer dans l’eau avec un départ avancé de dix minutes par rapport à leurs homologues masculins. Mais celles-ci ont rapidement vu les meilleurs nageurs leur revenir dessus lors de la seconde boucle. Comme à l’Alpe d’Huez il y a deux semaines, le jeune Robin Pasteur est sorti en tête de l’eau avec deux mètres d’avance sur l’Australien Todd Skipworth. Le groupe de chasse avec notamment Marcel Zamora, le tenant du titre, Hervé Faure, Nicolas Fernandez, Anthony Pannier ou encore Hervé Banti, a lui pointé le bout de son nez deux minutes après. Du côté des femmes, la surprise est venue de Delphine Vivet (chargée des médias pour Ironman France), inscrite dans la catégorie Groupes d’Age, qui s’est offert le luxe de s’extraire la première de l’eau devant l’expérimentée Isabelle Ferrer.

IMG_4044

Premier à s’élancer sur le parcours cyclisme, Todd Skipworth a été seul aux commandes de la course pendant plus de la moitié du parcours. Mais l’Australien n’a pas pu résister au retour dans la descente du col de l’Izoard des principaux favoris (Zamora, Faure et Pannier) qui ont profité de la descente vers Briançon pour refaire leur retard. Derrière, un trio constitué de Banti, Fernandez et Delsaut pointait à trois minutes. Le français Anthony Pannier a été le premier à se faire décrocher du groupe de tête. Ce fut également le cas en tout fin de parcours pour Todd Skipworth, victime d’une chute sans gravité dans une descente. Hervé Faure et Marcel Zamora ont donc fait leur entrée ensemble dans le parc à vélos. Auteur d’un formidable numéro en vélo (5e meilleur chrono en 6h13’44), Victor Debil-Caux a lui réussi à poser son vélo en sixième position. Trois minutes derrière Trevor Delsaut (5e). Côté féminin, Isabelle Ferrer a pendant longtemps fait la course en tête avant de devoir rendre les rênes de la course à Anne Basso. Cette dernière a faite forte impression sur la partie cyclisme en réussissant à reléguer ses plus proches poursuivantes à plus de cinq minutes à T2. On retrouvait alors à ce moment-là dans l’ordre : Isabelle Ferrer, Ester Hernandez, Eimar Mullan et Stéphanie Reymond.

IMG_4062

Sans surprise, l’Espagnol Marcel Zamora a rapidement pris la poudre d’escampette en course à pied et n’a jamais semblé être inquiété durant les 42,195 kms. Ce marathon a d’ailleurs été avalé comme une formalité par le tenant du titre (2h57’35) qui s’en est allé décrocher une cinquième victoire à Embrun. Si le chrono à l’arrivée est moins bon que celui de l’an passé (10h02’33 contre 9h42’19 l’an dernier), sa performance lui permet de marquer de son empreinte cette épreuve en égalant le record de cinq titres détenu par Yves Cordier. Le podium a été complété par l’Australien Todd Skipworth (2e) et Hervé Faure (3e) qui se sont livrés un très beau mano à mano pendant tout le marathon. « C’est certainement l’une de mes courses à Embrun les plus difficiles, a lâché Hervé Faure, qui disputait cette année son dixième Embrunman. A cause de ma blessure, je n’ai pas eu la préparation adéquate. Je n’étais d’ailleurs pas certain d’y participer il y a encore cinq jours. J’espère que cette course va servir d’élément déclencheur pour ma fin de saison. » Les tricolores ont brillé devant leur public puisqu’ils sont au total, à l’arrivée, six dans le Top 10 : Trevor Delsaut (5e), Victor Debil-Caux (6e), Tony Orvain (7e), Gwenaël Ouilleres (8e) et Romain Lieux (9e). « Mon objectif réaliste était de refaire un top 10 donc je suis vraiment content d’avoir réussi à refaire ça. Il y avait du monde partout sur le parcours pour me soutenir, c’était génial ! Encore mieux que l’an dernier », a apprécié Tony Orvain, sociétaire du club du TC Joué-les-Tours.

IMG_4238

Alors qu’on a longtemps cru une française capable de succéder au palmarès à Jeanne Collonge, double tenante du titre mais absente cette année, c’est finalement l’Irlandaise Eimar Mullan (3e en 2013) qui a décroché le Graal sur les bords du lac d’Embrun. Malgré neuf minutes de retard à l’entame de la course à pied, elle a réussi à sortir un chrono canon de 3h15’46 sur le marathon pour s’offrir sa toute première victoire sur l’Embrunman. La française Isabelle Ferrer est une nouvelle fois maudite puisqu’elle a terminé pour la quatrième fois de sa carrière à la deuxième place. « J’y ai vraiment cru, surtout que j’étais plus proche que d’habitude cette année. Mais j’ai fait une hypo au 30e km. Je reviendrai en tout cas car il faut que je gagne cette course un jour », a lâché Isabelle quelques minutes après son arrivée. Le podium a été complété par l’Espagnole Ester Hernandez. Au sprint, Anne Basso a réussi à prendre le meilleur sur Stéphanie Reymond pour quelques dixièmes de seconde.

Texte et photos Basile Regoli

- Top 10 Hommes : 1. Marcel Zamora (Esp) 10h02’33 ; 2. Todd Skipworth (Aus) 10h10’47 ; 3. Hervé Faure (Fra) 10h14’36 ; 4. Andrej Vistica (Cro) 10h23’24 ; 5. Trevor Delsaut (Fra) 10h24’13 ; 6. Victor Debil-Caux (Fra) 10h31’09 ; 7. Tony Orvain (Fra) 10h33’35 ; 8. Gwenaël Ouilleres (Fra) 10h35’54 ; 9. Romain Lieux (Fra) 10h36’43 ; 10. Michael Wetzel (All) 10h38’33

- Top 10 Femmes : 1. Eimar Mullan (Irl) 11h29’37 ; 2. Isabelle Ferrer (Fra) 11h34’58 ; 3. Ester Hernandez (Esp) 11h53’44 ; 4. Anne Basso (Fra) 11h56’48 ; 5. Stéphanie Reymond (Fra) 11h56’49 ; 6. Laura Mazzucco (Ita) 12h49’53 ; 7. Hélène Repesse (Fra) 12h52’41 ; 8. Monica Ferrari (Ita) 12h54’57 ; 9. Céline Girardet (Fra) 13h03’13 ; 10. Rebekka Trukenmuller (All) 13h03’31.

IMG_3841IMG_4094

IMG_3903IMG_4252