Trimag

Le Fil d'actu Trimag!

Twitter: MAGTRIMAG

IM Taupo – Du bronze et de précieux points pour Viennot

1

Belle opération comptable pour Cyril Viennot (Dôle) qui a réussi à gagner une trentaine de places au classement mondial grâce à sa médaille de bronze ce week-end à l’Ironman de Taupo en Nouvelle-Zélande.

Un podium et rien d’autre. Tel était l’objectif que s’était fixé Cyril Viennot en prenant ce samedi le départ de l’Ironman de Taupo (en Nouvelle-Zélande). L’international tricolore se devait d’accrocher une des trois premières places de la course pour avancer dans sa quête de points en vue d’une qualification à Hawaii en fin de saison. Mission réussie puisque le néo-sociétaire du club de Dôle a réussi à terminer à la troisième place en 8h25’43, marquant ainsi 1 280 points. Le voici désormais au 29e rang mondial avec 2 420 points au compteur.

De son aveu, l’international tricolore a dû se faire violence pour obtenir un tel résultat. Et cela dès la partie natation où il s’est accroché « comme un mort de faim pour ne pas sauter du groupe » où l’on retrouvait le tenant du titre Cameron Brown (12 victoires). « Puis un vélo sans jambes où j’ai failli abandonner plusieurs fois. J’ai fait le deuxième tour en broyant du noir », confie-t-il. Avant de connaître la résurrection à pied avec un chrono canon de 2h43’39 sur le marathon. Son nouveau record sur la distance.

La victoire est revenue au Néo-Zélandais Braden Currie qui aura réussi à faire la course en tête de bout en bout avec un chrono final de 8h20’58. Le garçon pourrait bien être une des révélations de cette saison 2017 sur le circuit international. C’est le local Cameron Brown qui s’est adjugé la deuxième place en 8h24’32. A noter que Cédric Lassonde et Guillaume Jeannin, les deux autres pros engagés sur cette course, ne sont pas allés au bout.

Chez les femmes, la victoire est revenue à l’Américaine Jocelyn McCauley en 9h09’47 grâce notamment à un marathon supersonique couru en 2h59’40. Le podium a été complété par la Britannique Laura Siddal (2e en 9h21’53) et l’Américaine Meredith Kessler (3e en 9h27’19). Aucune triathlète pro tricolore n’était engagée.

Basile REGOLI – (c) John Cowpland Aphapix