Trimag

Le Fil d'actu Trimag!

Twitter: MAGTRIMAG

Gwenaël Ouilleres – « Ce que j’ai vécu va me rendre plus fort »

IMG_4516

On entend souvent dire que quatrième est la pire des places. Pour Gwenaël Ouilleres (Monaco), au pied du podium ce jeudi au triathlon de l’Alpe d’Huez, ce résultat lui convient pleinement. Il faut dire que le garçon revient de loin après pratiquement un an sans compétition. Retour avec lui sur son come-back.

Quel est ton sentiment après cette quatrième place ce jeudi au triathlon de l’Alpe d’Huez ?

« C’est beaucoup d’émotions. En soi le chrono et la place, c’est quelque chose d’anecdotique pour moi. Aujourd’hui, c’est une grosse victoire pour moi. Je suis vraiment content d’être allé au bout. Quand je suis parti à pied, je savais que ça allait être très dur mais il fallait que je termine sinon j’allais reprendre un coup de massue derrière la tête. Là, ça m’a redonné beaucoup d’envie pour la suite.

Tout le monde ne le sait pas forcément mais tu as vécu une longue traversée du désert pendant un an…

J’ai eu deux opérations consécutives du nerf l’an dernier. J’ai bien cru à un moment que j’allais devoir mettre une croix sur le triathlon mais surtout que ma vie allait beaucoup changer. Quand j’étais en rééducation, j’ai vécu deux gros mois de galère. Je n’arrivais plus rien à faire, je restais allongé toute la journée. J’ai repris la course à pied seulement au mois de juin par des footings de 20-25 minutes. Et à chaque fois, je boitais pendant les trois jours suivants. Je ne remercierai jamais assez ma famille et mes amis qui m’ont aidé dans les moments très durs mais aussi mes sponsors qui ont toujours été là pour me soutenir quand ça n’allait pas. Mon ami Hervé Faure m’a poussé également à remettre le pied à l’étrier. J’ai écouté ses conseils.

Comment vois-tu la suite maintenant ?

C’est un deuxième chapitre qui commence. Je ne suis pas encore totalement sorti d’affaire. Il y aura encore des moments difficiles à traverser mais ce que j’ai vécu va me rendre beaucoup plus fort. La course d’aujourd’hui me donne un gros coup de boost. La suite va arriver très rapidement puisque je ferai l’Ironman Italie (23 septembre) puis celui d’Arizona (19 novembre). Maintenant, il faut regarder devant pour avancer. »

Recueilli par Basile REGOLI