Trimag

Le Fil d'actu Trimag!

Twitter: MAGTRIMAG

GP Nice – Poissy pour un nouveau doublé ?

IMG_6633

Comme l’an passé, le club de Poissy est en passe de réaliser un nouveau doublé sur le Grand Prix dont la finale se déroule ce dimanche à Nice. Les principales têtes d’affiche de l’équipe de France masculine (Vincent Luis, Pierre Le Corre, Raphaël Montoya et Dorian Coninx) seront de la partie contrairement aux meilleures françaises (Léonie Périault, Cassandre Beaugrand et Emmie Charayron) qui manqueront à l’appel.

Deux mois après l’Ironman de Nice, la promenade des Anglais s’apprête à accueillir à nouveau une ribambelle de triathlètes à l’occasion de la finale du Grand Prix de 1re division de triathlon. Après les quatre premiers actes à Dunkerque, Valence, Embrun puis Quiberon, les nouveaux champions de France des clubs seront connus à l’issue de cette dernière étape. Si le titre final semble déjà joué chez les femmes, le suspense reste entier du côté des hommes d’autant que cette ultime manche est dotée d’un coefficient plus élevé (1,5 contre 1 lors du reste de la saison).

Avec quatre victoires en quatre courses, Poissy a certainement déjà dû mettre le champagne au frais pour dimanche soir. Les Pisciacaises comptent en effet 20 points d’avance au classement sur Issy-les-Moulineaux (2e) dont l’objectif sera évidemment de conserver cette place sur le podium. Mais Metz (3e) et Val de Gray (4e) entendent bien repartir, eux aussi, avec une médaille dans leurs valises. Cela sera, en revanche, plus compliqué pour Sartrouville (5e) qui ne pourra pas compter sur la présence de ses meilleures étrangères. Dans le bas du classement, Team Charentes (15e), forfait, est déjà condamné à la relégation. Un autre club parmi Saint-Amand (14e), Toulouse (13e) et Versailles (12e) retournera en D2.

IMG_6869

Chez les hommes, c’est également Poissy qui est aux commandes du championnat avant l’ultime étape de la saison. Mais seulement quelques petits points séparent le club leader à ses deux principaux concurrents, Sartrouville (2e à 6 points) et Saint-Jean-de-Monts (3e à 7 points). Avantage toutefois aux Pisciacais qui aligneront une équipe sensiblement identique aux manches précédentes tandis que les Sartrouvillois devront se passer de leurs cadors – hormis Raphaël Montoya – comme les frères Brownlee, les Espagnols Gomez, Mola, Alarza ou encore le Norvégien Blummenfelt. Lutte aussi très serrée pour le maintien puisque quatre clubs seront relégués. Il s’agit provisoirement de Vitrolles (17e), Toulouse (16e), Team Charentes (15e) et Parthenay (14e).

Basile REGOLI

PROGRAMME 

- dimanche à 13h30 (course féminine)

- dimanche à 15h30 (course masculine)