Trimag

Le Fil d'actu Trimag!

Twitter: MAGTRIMAG

GP Embrun – Vers une redistribution des cartes ?

IMG_2918

Après Dunkerque et Valence, c’est du côté d’Embrun que fait escale ce dimanche le Grand Prix pour une troisième étape qui pourrait bien réserver quelques surprises dans la course au titre comme celle pour le maintien. A noter le forfait des deux équipes du Team Charentes.

Troisième des cinq étapes au programme du championnat de France des clubs de 1re division, le Grand Prix d’Embrun se tiendra ce dimanche matin. Quarante-huit heures avant le mythique Embrunman qui aura lieu comme chaque année le 15 août. Après deux premières manches au parcours très classique du côté de Dunkerque puis de Valence, l’épreuve embrunaise offrira une course un peu plus atypique avec notamment un circuit cycliste très technique et exigeant. Ses routes en lacet demanderont une certaine agilité de la part des triathlètes engagés.

A l’heure actuelle, c’est la formation de Sartrouville qui est en tête du classement chez les hommes. La « Green Team » devra toutefois faire sans la plupart de ses meilleurs éléments ce week-end, excepté l’Australien Aaron Royle présent sur la start-list. L’occasion pourquoi pas pour les clubs de Saint-Jean-de-Monts (2e) et de Poissy (3e) de reprendre les commandes du championnat en cas de victoire. Les Pisciacais pourraient se montrer redoutables sur ce type de parcours avec des garçons comme Aurélien Raphaël, Anthony Pujades, Raoul Shaw et Dorian Coninx, connus pour être d’excellents rouleurs.

La lutte pour le maintien s’annonce, elle aussi, des plus palpitantes avec pas moins de six clubs qui vont très certainement batailler jusqu’à la dernière manche à Nice pour sauver leur tête en D1. C’est pour le moment mal embarqué pour Parthenay (14e), Toulouse (15e), Tricastin (16e) et Vitrolles (17e) mais les cartes seront redistribuées dimanche soir. Pourquoi ? Déjà car Rouen (12e) et Versailles (13e) ne comptent qu’une infime d’avance sur les relégables mais surtout car le Team Charentes (10e) est forfait pour l’étape.

D

Du côté des femmes, on voit mal quelle équipe pourrait réussir actuellement à mettre fin à l’hégémonie de Poissy qui enchaîne les victoires comme on enfilerait des perles. Les Pisciacaises (Andrea Hewitt, Cassandre Beaugrand, Léonie Periault, Justine Guerard et Natalie Van Coeverden) ont d’ailleurs l’occasion de prendre dès ce week-end une petite option sur le titre national en cas d’un troisième succès d’affilée dimanche. Derrière, Sartrouville (2e), Issy-les-Moulineaux (3e) et Metz (4e) se tiennent en trois petits points pour les deux autres places sur le podium.

Contrairement aux hommes où quatre équipes sont menacées de relégation (championnat à 17 clubs contre 15 chez les femmes), deux formations féminines seulement seront reléguées en fin de saison en D2. Il s’agit pour le moment de Toulouse (14e) et Saint Amand (15e) mais, là aussi, les choses pourraient bien évoluer avec le forfait du Team Charentes (10e) lors de cette étape embrunaise. Affaire à suivre…

Basile REGOLI

- Programme : 8h30 (hommes) & 10h30 (femmes)