Trimag

Le Fil d'actu Trimag!

Twitter: MAGTRIMAG

  • No Tweets Available

François Chabaud fera son jubilé au Natureman Verdon

294768_259178454122395_1041840261_n

François Chabaud, athlète emblématique du triathlon Français. François débute le triathlon à l’âge de 15 ans, il possède un palmarès élogieux :
Vice champion de France et du Monde de triathlon LD, vainqueur de l’Embrunman, 6ème de l’Ironman d’Hawaii, 5ème du Challenge Roth, 2ème et 3ème de l’Ironman de Nice.Il a décidé de mettre un terme à sa carrière au milieu des pratiquants à l’occasion du triathlon Natureman du Verdon.Une interview avec les moments important de sa carrière :
Quand as tu commencé à pratiquer le triathlon ?
J’ai commencé exactement le triathlon en octobre 1986 et j’ai pu signer ma première licence au club de Salon triathlon, en 1987. C’était très dur car il n’y avait aucune structure pour les jeunes.
Cela fait maintenant 27 ans que je suis dans le triathlon et pro depuis 1996.
Quel à été le déclic ?
Ce qui m’a poussé à pratiquer ce sport, c’est tout d’abord mon gout prononcé pour l’effort, puis à la suite du reportage de Nice 1984, j’ai été marqué à vie par le triathlon.
A l’époque je jouais au foot et mon entraîneur avait participé à Nice 84 et 85. Dès que je l’ai appris, je n’allais au foot que pour harceler de question mon entraîneur.
Quels sont les athlètes qui ont marqué ta carrière ?
Comme beaucoup de triathlétes de l’époque j’ai été admiratif d’athlétes comme Mark Allen, Dave Scott, mais aussi d’Yves Cordier et surtout Serge Lecrique. J’ai été marqué plus particulièrement par Serge, parce que j’ai pu passé beaucoup de temps à ces côtés en temps que militaire dans l’Armée de Terre mais aussi dans mon club de toujours le Triathl’Aix.
Pourquoi as tu eu envie de pratiquer cette discipline ?
A l’époque je jouais au foot j’étais gardien et assez ingérable, je sortais souvent de ma surface pour tacler les attaquants, j’avais besoin d’adrénaline.
Tes meilleurs souvenirs
Mes meilleurs souvenirs… Ils y a en beaucoup… Je dirai ma 6eme place à Hawaii en 2002, ma victoire 70.3 de Californie en 2004, ma victoire d’Embrun en 2000, mon président de l’époque René Panagiotis (une figure) j’ai beaucoup appris à ces côtés, l’Armée de Terre qui m’a toujours fait confiance, les stages, les rigolades, les galères, les explosions, les victoires, les potes…
Avec un oeil dans le rétro, je dirais que la vie d’athlète est extraordinnaire et que cela va me manquer. C’est pourquoi je suis en train de créer ma structure d’entrainement. J’ai besoin de faire profiter mon expérience aux autres et de vivre encore des émotions dans ce sport.

Je dirais aussi mon premier Embrun qui était aussi mon premier distance Ironman. Je chute dans la descente de l’Izoard, je reviens sur Yves, qui était le vainqueur sortant.Je gagne avec le record qui datait des Europes de 93…

Merci François, rendez-vous est pris dans le Verdon les 5 et 6 Octobre prochain…. peut être un jubilé accompagné d’autres athlètes qui ont eux aussi marqué l’histoire du triathlon…à suivre
toutes les infos : www.natureman-verdon.com