Trimag

Le Fil d'actu Trimag!

Twitter: MAGTRIMAG

EmbrunMan – Marcel Zamora, quel champion !

20842306_10154522076871191_7002023216700325784_n

Sixième victoire dans les Hautes-Alpes pour l’Espagnol Marcel Zamora qui devient désormais le seul recordman de l’épreuve avec autant de succès. La Belge Tine Deckers empoche aussi la mise pour sa première participation à l’EmbrunMan. Charlotte Morel (Monaco) a pris cette année la 3e place.  

S’il avait été possible de parier aujourd’hui sur cette 34e édition de l’EmbrunMan comme cela se fait quotidiennement pour des matches de foot, les cotes de Marcel Zamora et de Tine Deckers pour la victoire finale auraient très certainement été les plus basses de tous les participants. Du type 2 ou 3 contre 1. Il faut dire que l’Espagnol et la Belge possèdent un palmarès des plus impressionnants (5 victoires à l’Ironman de Nice notamment comme point commun) et cela n’avait donc rien d’usurper d’en faire les deux grands favoris de l’épreuve.

Cette année, ils étaient exactement 1 095 concurrents à se mesurer au mythe. Après des longs mois de préparation, tous ont été libérés par l’organisateur Gérald Iacono à 6 heures précises. Un homme s’est rapidement détaché de la meute : Sébastien Fraysse. L’ancien international tricolore d’eau libre a fait parler ses qualités de nageur pour sortir en tête à l’issue des 3 800m, avec 1’40 d’avance sur un trio composé d’Etienne Diemunsch, de Kevin Rundstadler et du Slovène Jaroslav Kovacic. Zamora est, lui, sorti en cinquième position à 2’23 de l’homme de tête.

20882765_10154521426836191_533985901914725966_n

L’Ibérique n’a pas mis bien longtemps ensuite à combler son retard, prenant seul la tête de la course à partir du 30e kilomètre pour ne plus jamais ensuite la lâcher. Son écart avec ses poursuivants n’a fait ensuite que s’amplifier au fil du parcours pour grimper jusqu’à plus de six minutes, arrivé à T2. Derrière, pas de triathlètes français mais un Espagnol, Victor Del Corral, un Belge, Timothy Van Houtem, puis un Croate, Andrej Vistica. Fraysse a été le premier tricolore a posé son vélo dans l’aire de transition, juste devant Rundstadler et Morel.

20799304_10154521828691191_1004576761840710063_n

Le suspens n’a pas été de longue durée pour connaître l’identité du vainqueur de cette édition. Solide, déterminé comme jamais pour entrer dans la légende, Zamora n’a pas flanché une seule seconde sur son marathon (3h00’24) pour aller s’offrir une sixième victoire après celles en 2009, 2010, 2012, 2013 et 2014. Une première dans l’histoire de l’EmbrunMan. Sitôt la ligne d’arrivée franchie, le triathlète espagnol de 39 ans a confié sa joie d’inscrire une nouvelle fois son nom au palmarès avant d’annoncer qu’il s’agissait de sa dernière venue dans les Hautes-Alpes…

Trois Français ont réussi à s’inviter cette année dans le top 10 : Thibault Humbert (6e), encore une fois présent au rendez-vous sur cette épreuve, Jérémy Morel (8e) et Sébastien Fraysse (10e). Une bien belle performance pour ce dernier qui disputait son premier triathlon sur la distance ironman.

IMG_5289

Chez les femmes, c’est la deuxième de l’édition précédente, Charlotte Morel, qui a pris les commandes de la course dès les premiers coups de bras dans l’eau. La sociétaire de Monaco a même réussi à creuser un bel écart en reléguant de plusieurs minutes ses adversaires à l’issue de la première des trois disciplines. L’Australienne Carrie Lester pointait à 3’58 à la fin de la natation et la Belge Tine Deckers à 5’25.

20770098_10154521880931191_5494310316199688871_n

Le show Morel s’est poursuivi sur la partie vélo avec un joli numéro de la demoiselle durant les 188 km au programme. Derrière, les écarts ont commencé à grimper pour Deckers, reléguée à 6’32, et Lester, pointée, elle, à 11’37 au moment de poser le pied à terre dans l’aire de transition. Les supporteurs de la Française ont alors dû commencer à croire aux chances de victoire de leur protégée. Las, son avance a rapidement fondu comme neige au soleil lors du marathon.

20776772_10154522195471191_4906729991475327234_o

Connue pour ses qualités pédestres, la Belge Deckers a fait parler la poudre pour « claquer » un solide 3h20’28 dans la cité embrunaise et ainsi s’offrir une première victoire de prestige. Certainement la seule à son palmarès puisque la quintuple lauréate de l’Ironman de Nice dispute cette année sa dernière saison à haut niveau. Le podium a été complété par l’Australienne Carrie Lester (2e) et Charlotte Morel (3e après un marathon en 3h39’59).

Basile REGOLI

- Classement HOMMES : 1. Marcel Zamora Perez (Esp) 9h43’13 ; 2. Andrej Vistica (Cro) 9h47’39 ; 3. Jaroslav Kovacic (Slo) 9h48’38 ; 4. Timothy van Houtem (Bel) 9h50’22 ; 5. Victor Del Corral (Esl) 9h55’16 ; 6. Thibault Humbert (Fra) 10h07’01 ; 7. Mikel Elgezabal Fernandez (Esp) 10h07’43 ; 8. Jérémy Morel (Fra) 10h15’39 ; 9. Fredrik Croneborg (Suè) 10h17’36 ; 10. Sébastien Fraysse (Fra) 10h28’08…

- Classement FEMMES : 1. Tine Deckers (Bel) 10h51’14 ; 2. Carrie Lester (Aus) 10h54’36 ; 3. Charlotte Morel (Fra) 11h04’19 ; 4. Lisa Roberts (Usa) 11h11’33 ; 5. Mélissa Lapp (Fra) 12h41’44 ; 6. Laura Miclo (Fra) 12h44’02 ; 7. Tineke Van den Berg (Ned) 12h53’11 ; 8. Laëtitia Dardanelli (Fra) 12h57’44 ; 9. Michela Menegon (Ita) 12h58’42 ; 10. Claire Calonne (Fra) 13h23’26…