Trimag

Le Fil d'actu Trimag!

Twitter: MAGTRIMAG

  • No Tweets Available

CM Madrid – Podium pour Montoya et Viain

170524-itu-madrid-web-msj-063

Une importante délégation de 13 triathlètes français, pour la plupart âgés de 19 à 24 ans, était présente ce dimanche à Madrid (Espagne) pour y disputer une Coupe du monde. Si aucun(e) tricolore n’a réussi à empocher la mise, Raphaël Montoya (2e) et Simon Viain (3e) sont montés sur « la boîte ». Leur premier podium international cette saison.

Quatrième à la coupe du monde au Cap en février, sixième à la coupe d’Europe à Quarteira en avril, deuxième au Grand Prix de Dunkerque la semaine dernière et deuxième à la coupe du monde de Madrid ce week-end. L’espoir Raphaël Montoya, licencié à Sartrouville, réalise un début de saison des plus prometteurs, enchaînant les podiums ou les places d’honneur. En Espagne, il a terminé à seulement huit secondes du lauréat Ryan Sissons (Nzl) avec tout de même le meilleur temps à pied en 33’21.

Autre satisfaction du jour : Simon Viain. Le sociétaire de Montpellier a réussi à décrocher son deuxième podium en coupe du monde après celui obtenu l’an passé à Cagliari (3e). De bon augure à quelques semaines du championnat d’Europe où il a été sélectionné au sein de l’équipe de France. Un peu plus loin derrière, on retrouve Dorian Coninx (6e), Léo Bergère (19e) et Pierre Le Corre (21e) qui a été distancé à vélo.

170524-itu-madrid-web-msj-028

Pas de podium dans la course féminine pour les tricolores, la victoire étant revenue à la Britannique Georgia Taylor-Brown devant les Américaines Taylor Spivey (2e) et Chelsea Burns (3e). La meilleure française du jour a été l’espoir Léonie Periault qui termine à la septième place de la course. « J’échoue à une place du critère de sélection immédiat pour le championnat du monde espoir, je suis éligible », glisse la jeune sociétaire de Poissy qui a réalisé l’un des meilleurs chronos à pied du jour en 38’59.

Dix secondes derrière elle à l’arrivée, sa partenaire de club et d’entraînement Cassandre Beaugrand (9e) qui disputait son deuxième triathlon au format olympique après celui justement des Jeux de Rio l’été dernier. « Très déçue de ma course. Des crampes, encore, en course à pied qui ne m’auront pas lâchées et ne m’auront pas permis de m’exprimer comme j’aurai voulu », explique-t-elle. Suivent, ensuite, dans l’ordre à l’arrivée : Justine Guerard (12e), Sandra Dodet (13e), Mathilde Gautier (19e), Margot Garabedian (22e) et Emilie Morier (25e).

Basile REGOLI – (c) ITU Media

- Classement masculin : 1. Ryan Sissons (Nzl) 1h53’00 ; 2. Raphaël MONTOYA (Fra) 1h53’08 ; 3. Simon VIAIN (Fra) 1h53’16 ; … ; 6. Dorian CONINX (Fra) 1h54’17 ; 19. Léo BERGERE (Fra) 1h55’49 ; 21. Pierre LE CORRE (Fra) 1h55’55

- Classement féminin : 1. Georgia Taylor-Brown (Gbr) 2h08’05 ; 2. Taylor Spivey (Usa) 2h08’56 ; 3. Chelsea Burns (Usa) 2h09’27 ; … ; 7. Léonie PERIAULT (Fra) 2h10’47 ; 9. Cassandre BEAUGRAND (Fra) 2h10’57 ; 12. Justine GUERARD (Fra) 2h11’52 ; 13. Sandra DODET (Fra) 2h12’16 ; 19. Mathilde GAUTIER (Fra) 2h13’09 ; 22. Margot GARABEDIAN (Fra) 2h13’46 ; 25. Emilie MORIER (Fra) 2h15’42 ; AB. Audrey MERLE