Trimag

Le Fil d'actu Trimag!

Twitter: MAGTRIMAG

Alpe d’Huez – Rundstadler monte en puissance avant Embrun

IMG_4506

En pleine préparation pour l’Embrunman dont il prendra le départ le 15 août prochain, Kévin Rundstadler (Monaco) a fait le plein de confiance ce jeudi en terminant troisième du triathlon LD de l’Alpe d’Huez en 5h57’22.

Kévin Rundstadler. Voilà un nom que le public français va certainement commencer à mémoriser. Il faut dire que le jeune homme enchaîne depuis un petit moment les belles places d’honneur dans l’Hexagone. Il y avait notamment eu une victoire sur l’épreuve du Natureman à l’automne dernier puis, plus récemment, deux troisièmes places au championnat de France longue distance et au VentouxMan. Le sociétaire de Monaco peut désormais ajouter à son palmarès un nouveau podium obtenu ce jeudi à l’Alpe d’Huez.

Une troisième place derrière l’Allemand Christian Kramer et le Belge Timothy Van Houtem qui semble le ravir. « Je suis vraiment content car je ne m’attendais pas forcément à faire troisième avec le plateau qu’il y avait aujourd’hui mais surtout je suis en pleine prépa pour Embrun, explique Kévin. Je m’étais inscrit dans l’idée de faire un entraînement. Le résultat, c’était vraiment secondaire. » Celui-ci confirme en tout cas un état de forme sur la pente ascendante après un début de saison « décevant » selon ses dires. « Je n’ai pas pu faire ce que je voulais à Cannes et à Aix mais, là, je suis sur la bonne voie. »

De sa course du jour, l’élève de Raphaël Mailharrou retiendra très certainement ses bonnes sensations sur la partie vélo marquée notamment par une belle ascension dans la montée de l’Alpe d’Huez (4e chrono en 53’13). « J’ai plutôt réussi à faire une course pleine même si j’ai eu un peu plus de mal à pied, confie-t-il. Je suis aussi un peu déçu de ma natation car je n’ai pas réussi à attraper le bon groupe. Mais perdre une minute trente dans l’eau sur une course de six heures, ça n’est pas préjudiciable. En tout cas, j’ai pris beaucoup de plaisir aujourd’hui. »

De quoi emmagasiner un maximum de confiance à un peu moins de trois semaines de son principal objectif de l’été : l’Embrunman. Une épreuve déjà fréquentée en 2015 (14e) en guise de découverte de la distance. « Je n’étais pas encore vraiment préparée pour cette course. Là, j’aimerai bien essayer de valider un top 5. Ça serait pour moi un super résultat vu le peu d’expérience que j’ai encore sur ce type d’épreuve. La préparation est plutôt bonne. Maintenant, on verra le 15 août… »

Basile REGOLI