Trimag

Le Fil d'actu Trimag!

Twitter: MAGTRIMAG

  • No Tweets Available

L’Alpe d’Huez (L) – Collonge et Cunnama les plus forts

IMG_0268

Jamais une triathlète française n’avait encore réussi à inscrire son nom au palmarès du triathlon longue distance de L’Alpe d’Huez. C’est désormais chose faite après la victoire lors de cette 11e édition de Jeanne Collonge (Olympic Nice Natation). Chez les hommes, le Sud-Africain James Cunnama s’est imposé pour la deuxième fois de sa carrière après un premier succès en 2010.

1012. C’est le nombre exact de participants qui ont pris le départ ce jeudi matin sous les coups de 9h30 de la 11e édition de l’épreuve Longue Distance du triathlon de L’Alpe d’Huez. Et cela sous un magnifique ciel bleu et dans une eau relativement clémente pour une fois en température (à 16 degrés tout de même !) par rapport aux éditions précédentes. Les garçons n’ont pas traîné dans le lac de Verney puisque le premier à rejoindre la terre ferme – le Suisse Manuel Küng – a pointé le bout de son nez au bout de seulement 28’07 de course. Il a réussi à devancer d’une trentaine de secondes Julien Pousson (Saint-Raphaël), connu pour être un excellent nageur. Le Néo-Zélandais Mike Phillips (3e à 55’’) et le Sud-Africain James Cunnama (4e à 1’25) n’ont pas non plus traîné. Chez les femmes, c’est la Suissesse Nina Derron qui est sortie la première de l’eau en 33’35. Mais les deux principales favorites, la Britannique Lucy Gossage et la Française Jeanne Collonge, ont rapidement suivi pour se positionner tout de suite aux avant-postes de la course.

IMG_0178

Cette épreuve natation n’était pourtant que les prémices d’une longue journée qui les attendait dans le somptueux massif des Ecrins. Car comme souvent sur ce triathlon, le véritable juge de paix a été le parcours vélo et ses fameux trois cols au programme : l’Alpe du Grand Serre, le col d’Ornon et la mythique montée de l’Alpe avec ses 21 virages. Un enchaînement de difficultés qu’un homme a, dans un premier temps, plutôt bien apprécié. Il s’agit de Mike Phillips. Pour sa première en Isère, le Néo-Zélandais s’est offert un joli numéro en solitaire pendant une bonne partie du circuit. Avant de caler dans la dernière difficulté du jour. Au plus grand bonheur du Belge Timothy Van Houtem qui en a profité pour se faire un nom dans la station alpine en posant sa monture en tête dans le parc à vélos. Derrière, Cunnama est passé également à la vitesse supérieure dans la montée de L’Alpe (grimpé en 51’25 !). Le premier français à entrer dans l’aire de transition a été comme l’an dernier le jeune Colin Arros (5e).

Chez les femmes, il y a d’abord eu un round d’observation entre Jeanne Collonge (3e en 2015) et Lucy Gossage (2e à 2014) dans l’ascension de l’Alpe du Grand Serre. Mais c’était avant que la Niçoise ne décide d’accélérer la cadence dans la vallée en direction de Valbonnais. La protégée d’Yves Cordier – engagé sur l’épreuve M ce vendredi – n’a eu de cesse pendant tout le reste du parcours cyclisme d’accentuer son avance. Au point de faire son entrée à T2 avec une marge confortable de 5’30 d’avance sur Gossage, sa plus sérieuse concurrente. Les écarts avec les autres filles étaient ensuite pharamineux puisqu’il a fallu attendre plus d’une quinzaine minutes pour voir la troisième, la Britannique Parys Edwards, pointer le bout de son nez au sommet de la station.

IMG_0229

Sans surprise, James Cunnama a rapidement pris les choses à son compte en course à pied sur un parcours qu’il connaît désormais par cœur. Il faut dire que le Sud-Africain est un fidèle habitué de l’épreuve. Déjà vainqueur en 2010 et également deuxième en 2015, il a mis un point d’honneur à passer la ligne d’arrivée en vainqueur. Son chrono : 5h58’02. Derrière, c’est un doublé belge avec Timoty Van Houtem (2e à 2’05) et Sven Van Luyck (3e 6’58). Il a fallu attendre ensuite une quinzaine de minutes avant de voir arriver le premier français. Un certain Guillaume Belgy (9e à 19’59) qui avait pris il y a seulement quatre jours une deuxième place à l’IronBreizh. Deux fois cinquième en 2014 et en 2015, le jeune breton Colin Arros a dû, cette fois-ci, se contenter d’une 10e place.

Dans un grand jour, la Niçoise Jeanne Collonge n’a pas flanché lors des 22 kilomètres pédestres et est allée s’offrir une belle victoire de prestige sur une épreuve où elle avait déjà réussi à monter à deux reprises sur le podium (2e en 2009 et 3e en 2015). Tous les voyants sont donc au vert pour celle qui rêve désormais de rééditer pareille performance dans quinze jours à Embrun. Les deux autres places sur le podium ont été prises par deux Britanniques : Lucy Gossage (2e à 3’59) et Parys Edwards (3e à 19’39). La deuxième française à l’arrivée est Céline Bousrez (6e).

Basile REGOLI

CLASSEMENT

- HOMMES : 1. James Cunnama (Afs) 5h58’02 ; 2. Timothy Van Houtem (Bel) 6h00’07 ; 3. Sven Van Luyck (Bel) 6h05’00 ; 4. Erik Merino Alaminos (Esp) 6h14’18 ; 5. Aimar Agirresarobe (Esp) 6h15’16… 9. Guillaume Belgy (Fra) 6h20’01 ; 10. Colin Arros (Fra) 6h20’27 ; 11. Thibaut Humbert (Fra) 6h22’15 ; 14. Romain Garcin (Fra) 6h26’38 ; 15. Arnaud Guilloux (Fra) 6h26’38…

- FEMMES : 1. Jeanne Collonge (Fra) 6h33’32 ; 2. Lucy Gossage (Gbr) 6h37’31 ; 3. Parys Edwards (Gbr) 6h53’11 ; 4. Lisa Roberts (Usa) 6h58’40 ; 5. Nina Derron (Sui) 7h10’18 ; 6. Céline Bousrez (Fra) 7h12’13 ; 7. Stéphanie Adam (Bel) 7h17’24 ; 8. Ester Hernandez Casahuga (Esp) 7h20’17 ; 9. Brooke Brown (Can) 7h35’26 ; 10. Hélène Froehlich (Fra) 7h38’17…