Trimag

Le Fil d'actu Trimag!

Twitter: MAGTRIMAG

Ironman World Championship – Frodeno et Ryf indéboulonnables ?

171010-090332-846-1DX2

Samedi 14 octobre se déroulera la 41e édition de l’Ironman World Championship, à Kailua-Kona, sur l’île principale de l’archipel d’Hawaii. La destination rêvée de tous les triathlètes longue distance de la planète, qui ambitionnent tous de se qualifier au moins une fois dans leur vie pour cet événement mythique de la discipline.

Les tenants du titre Jan Frodeno (ALL) et Daniela Ryf (SUI) feront une nouvelle fois figures de favoris, pour succéder à eux-mêmes au palmarès, et postuler chacun à un 3e titre consécutif. Mais les conditions de course sont tellement spécifiques à Kona, où le vent et la chaleur peuvent jouer de vilains tours aux organismes les plus préparés, que tout peut basculer rapidement.

Il se dit que Frodeno, bientôt père d’un second enfant, pourrait prendre du recul l’an prochain, et ainsi jouer la gagne pour la dernière fois de sa carrière sur Big Island cette année. On annonce aussi pour l’an prochain l’arrivée – à confirmer – de talents du Courte distance tels que Javier Gomez et Alistair Brownlee pour succéder – pourquoi pas – au Roi Frodeno.

Toujours est-il qu’au delà de ces supputations, les prétendants au « renversement » de Jan Frodeno seront légions ce samedi. En premier lieu, ses compatriotes Sébastian Kienle et Patrick Lange, 2e et 3e l’an dernier, qui voudront rééditer une performance au moins aussi bonne. Tim Don (GBR), auteur de 7h40:23 sur l’Ironman Brésil en mai, aurait bien voulu suivre les traces de son ex-adversaire du circuit ITU, Jan Frodeno. Mais il s’est fait renverser par une voiture hier à Hawaii, et a dû déclarer forfait…

Le Canadien Lionel Sanders (CAN) peut aussi être un trouble-fête. Il a remporté pas moins de seize Ironman 70.3 sur les deux dernières saisons, et même si l’effort n’a rien à voir, il semble en pleine possession de ses moyens. Josh Amberger (AUS), lui, fera ses débuts à Hawaii, après avoir remporté le titre continental Asie-Pacifique à Cairns, en juin dernier. On n’oubliera pas non Andy Bocherer (ALL), Frederik Van Lierde, et les Américains Ben Hoffman,Tim O’Donnell et Andy Potts.

Côté français, on comptera deux athlètes engagés en Pro : l’expérimenté Cyril Viennot (5e en 2014 et 6e en 2015), et Denis Chevrot, de retour à Kona pour la 3e fois de rang (un abandon en 2015 et une 23e place en 2016).

171008-114553-1396-1DX2

Côté femmes, Daniela Ryf écrase la concurrence depuis trois ans, avec deux titres mondiaux sur la distance suprême, et trois titres mondiaux sur Ironman 70.3.

L’une de ses principales adversaires pourrait s’appeler cette année Sarah Crowley. L’Australienne détient le titre continental Asie –Pacifique après sa victoire à Cairns en juin dernier, et a remporté également l’Ironman Francfort 2017, support des Championnats d’Europe de la distance. Heather Jackson (USA), Kaisa Sali (FIN), Michelle Vesterby (DNK), Susie Cheetham (GBR), et la « débutante » hawaienne Lucy Charles (GBR), vainqueur à Lanzarote notamment, seront d’autres postulantes au podium. La France retrouvera avec plaisir une athlète Pro dans la starting list d’Hawaii. Jeanne Collonge, qualifiée de dernière minute, découvrira en effet l’épreuve. Avec un sentiment particulier supplémentaire, puisque la Niçoise a annoncé cette semaine sa grossesse.

171010-172118-573-5D4

A quelques minutes de ces pelotons professionnels, quelque 2400 triathlètes groupe d’âge du monde entier s’élanceront depuis le Pier de Kona, pour cette 41e édition. Ils représenteront 66 pays, seront âgés de 18 à 84 ans, et chacun aura gagné sa place sur l’un des 40 évènements qualificatifs de la planète. Au sein de ce peloton, on retrouvera 103 Français !

A noter que cette année, la course sera à suivre en direct sur la Télé de Red Bull, à l’adresse : www.redbull.tv/ironman

 Photos Thierry Sourbier