Trimag

Le Fil d'actu Trimag!

Twitter: MAGTRIMAG

Grand Prix FFtri – Finish au cordeau à Paris

_CHG0693

Six ans après sa dernière apparition dans la capitale, le 3ème Grand Prix de Triathlon de la saison a eu l’honneur d’accueillir les triathlètes aux pieds de la Tour Eiffel. Une arrivée matinale mais déjà sous une chaleur estivale qui n’a pas ménagé les organismes sur ce format Distance S (750 mètres de natation, 20 kilomètres à vélo et 5 kilomètres de course à pied). Et ce sont les clubs de Saint-Jean de Monts chez les garçons et Poissy chez les femmes qui ont le plus brillé sous le soleil parisien.

Ryan Sissons, un Néo-Zélandais vainqueur à Paris.

Les garçons se sont élancés en premier dans le bassin de la Villette. Sous une météo caniculaire, les athlètes n’avaient pas droit à la combinaison en Néoprène, même en prenant le départ à 8h du matin.

Et le meilleur nageur, comme souvent sur les Grand Prix, porte les couleurs du Triathlon club de Liévin cette saison. Il s’agit de Raoul Shaw qui sort de l’eau après 8 minutes et 22 secondes de natation, devant Anthony Pujades (Poissy Triathlon), Max Stapley (Valence Triathlon) et Antoine Duval (Poissy Triathlon).

A la sortie de la transition, les pavés viennent pimenter la course alors que certains vont jouer de malchance avec des crevaisons à répétition. C’est le cas d’Aurélien Raphael qui crève dès les premiers kilomètres et qui ne finira pas la course. Même sentence pour l’Autrichien Alois Knabl (Triathlon club de Lievin), victime d’une double crevaison. Le récent champion du monde militaire, Pierre Le Corre, va lui aussi perdre du temps à cause d’une crevaison dans les derniers kilomètres, mais parvient à repartir en récupérant le vélo d’un de ses partenaires du club de Montpellier Triathlon.

_70D1702

Le parcours est roulant pour les autres, et le Suisse Casper Stornes (E.C. Sartrouville) remonte le temps pour reprendre 30 secondes sur la tête de course qu’il rejoint avant la deuxième transition. Poissy Triathlon et Saint-Jean de Monts Vendée Triathlon sont bien placés en tête et tout va se jouer sur la course à pied.

C’est au sprint que la victoire se dessine. Ils sont trois à franchir la ligne d’arrivée ensemble, mais c’est le Néo-zélandais Ryan Sissons qui s’impose sur le fil. Son partenaire Joao Pereira prend la 2ème place, déterminée par la photo finish, Kristian Blummenfelt complète le podium.

Très belle opération pour le club de Saint-Jean de Monts Vendée Triathlon, leader au classement général, qui remporte également l’étape par équipe devant Montpellier Triathlon et le Triathlon club de Liévin.

 

Cassandre Beaugrand revient en forme

Après sa déception sur l’étape de Dunkerque il y a 2 semaines, la championne de France Cassandre Beaugrand (Poissy Triathlon) a bien repris les choses en main à Paris. La Pisciacaise sort en tête de la natation et se retrouve seule devant dès la sortie de l’aire de transition à vélo. Malgré une partie cycliste moins rapide avec le 35ème chrono, Cassandre Beaugrand conserve suffisamment d’avance pour aller jusqu’au bout sans trop s’inquiéter. Malgré la chaleur de plus en plus pesante, Cassandre tient bon sur la course à pied où elle réalise le meilleur chrono en 15 minutes et 22 secondes. Elle s’impose donc en 58 minutes et 58 secondes, une belle victoire au pied de la tour Eiffel. Elle prend même le temps d’apprécier l’arrivée de ses deux partenaires. Léonie Périault et Sandra Dodet franchissent la ligne d’arrivée avec 6 secondes d’écart pour un podium 100 % aux couleurs de Poissy Triathlon. Le club francilien accueille sa 4ème athlète, Andréa Hewitt qui prend la 6ème place et permet à l’équipe de s’imposer.

Belle arrivée groupée également pour le Triathlon Val de Gray avec Barbara Riveros, Mathilde Gautier et Emmie Charayron qui prennent les 8, 9 et 10ème place. Une vague rose qui permet au club de prendre la 2ème place de l’étape et de conserver le leadership au général. C’est Issy Triathlon qui complète le podium par équipe.

Après les clubs de 1ère Division, plus de 3500 triathlètes amateurs et confirmés se sont élancés à leur tour pour le Garmin Triathlon de Paris. Un triathlon Distance M (1500 m de natation, 40 km de vélo, 1,5 km de course à pied) dans les rues de la Capitale.

 

Source : communiqué FFTRI – Photos C. Guiard