Trimag

Le Fil d'actu Trimag!

Twitter: MAGTRIMAG

EURO DUATHLON – Une équipe de France bien fournie

del_9277

Sept français prendront part ce samedi au championnat d’Europe de duathlon organisé cette année en Espagne. On retrouvera certains habitués de l’équipe de France mais aussi deux novices encore espoirs (U23).

Trois filles et quatre garçons. Telle est la délégation tricolore qui a pris la direction ce jeudi de Soria en Espagne pour participer, ce week-end, au championnat d’Europe de duathlon. Un des deux rendez-vous majeurs du calendrier international pour les adeptes du double effort avec le championnat du monde qui se déroulera, lui, au mois d’août au Canada. Que ce soit pour l’épreuve féminine comme masculine, l’équipe de France peut nourrir de belles ambitions de médailles.

Il faut dire que tous les principaux cadors nationaux de la discipline ont été sélectionnés ainsi que deux espoirs au talent en devenir. Du côté féminin, la Bretonne Sandra Levenez (Issy) visera un troisième titre continental après ceux déjà obtenus en 2011 et 2015. Elle avait obtenu la saison dernière le bronze avant de devoir se résoudre à écourter sa saison en raison d’une blessure. « Ces deux premières courses de la saison (Ndlr : deuxième au Grand Prix de Paillencourt et première à celui de Parthenay) sont plus qu’encourageantes et son expérience à ce niveau de compétition doivent lui permettre de jouer les premiers rôles », explique l’entraîneur national, David Mangel.

Elle sera accompagnée comme l’an dernier de Julie Chuberre Dodé (Issy) dont c’est la deuxième saison sous le maillot bleu. Elle avait terminé en 2016 au pied du podium de ce championnat d’Europe, ce qui laisse à penser qu’on pourrait bien la retrouver aux avant-postes de la course ce samedi. La troisième française engagée se nomme Lucie Picard (Issy) qui honorera sa première cap. Elle sera l’une des favorites pour la victoire dans la catégorie moins de 23 ans. L’Autrichienne Sandrina Illes (3e au Grand Prix de Parthenay) et l’Espagnole Margarita Garcia Canellas (3e à Paillencourt) sont annoncées comme les principales adversaires des tricolores.

Du côté des hommes, on retrouve une fois encore les mêmes avec pour commencer l’inusable Benoît Nicolas (Gonfreville) qui a déjà été sacré à deux reprises au niveau européen. C’était en 2011 et en 2015. Seront également présents à ses côtés, les Lorrains Benjamin Choquert et Yohan Le Berre (licenciés à Metz). Le premier cité reste sur une cinquième place au niveau mondial pour sa dernière sortie sous le maillot bleu tandis que le second est, lui, en pleine bourre en ce début de saison. C’est, en effet, lui qui a remporté les deux premières manches du Grand Prix.

« Nous disposons d’une équipe solide et expérimentée. La difficulté sera de concilier les intérêts collectifs et les intérêts individuels. C’est un aspect toujours délicat à appréhender car aussi bien Benjamin que Benoît ou Yohan peuvent prétendre à une médaille, avec des armes différentes », confie David Mangel. A noter, également, la présence dans ce collectif tricolore du jeune Nathan Guerbeur (Metz) qui honorera sa première sélection internationale. Le jeune homme semble pouvoir légitimement viser un podium chez les espoirs.

Basile REGOLI – (c) ITU/Delly Carr

PROGRAMME
- Samedi 29 avril (15h15) : course féminine
- Samedi 29 avril (18h00) : course masculine